Contenu abonnés

Un nouveau bâtiment pour la Kunsthalle de Mannheim

La Kunsthalle de Mannheim, en Allemagne, non loin de la frontière française, vient de rouvrir après qu’un des deux bâtiments dans lequel il se trouve, et qui n’avait d’ailleurs aucun intérêt historique, a été remplacé par un nouveau construit par le cabinet d’architectes allemands Gerkan, Marg und Partner (ill. 1).


1. Le nouveau bâtiment de la Kunsthalle de Mannheim
Architectes : Gerkan, Marg und Partner
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Le nouveau bâtiment de la Kunsthalle de Mannheim
Architectes : Gerkan, Marg und Partner
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Cet édifice présente de beaux espaces intérieurs, qui se répartissent autour d’une cour centrale , extrêmement lumineuse, sur deux niveaux (ill. 2). Il faut néanmoins regretter un accrochage très peu dense comme on les apprécie dans certains musées mais qui condamnent un grand nombre d’œuvres d’art à l’obscurité des réserves.
La première salle (intitulée Kubus 1) montre mieux que de longs discours cette manière de ne pas montrer les œuvres (ill. 3). La deuxième est nettement plus dense et présente un grand nombre de sculptures intéressantes de la fin du XIXe et du XXe siècle (ill. 4), mais dans un désordre qui rend la visite un peu complexe. On admirera néanmoins au passage un grand tableau de Fernand Léger, Les Plongeurs, mais aussi des sculptures de Henri Laurens ou Auguste Rodin, ainsi que de nombreux artistes allemands de talent comme Richard Scheibe ou Georg Kolbe.


3. Une salle d’exposition de la Kunsthalle de Mannheim avec au milieu une sculpture
d’Umberto Boccioni, L’homme en mouvement ou Formes uniques dans la continuité de l’espace
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
4. Une salle d’exposition de la Kunsthalle de Mannheim avec des sculptures de la fin du XIXe et du XXe siècles
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

La salle suivante pousse à l’extrême ce syndrome des murs nus, puisqu’on n’y voit qu’un seul tableau,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.