Contenu abonnés

Un exemple désastreux de « deaccessioning » par le Metropolitan Museum

3 3 commentaires

1/5/18 - Aliénabilité - New York, The Metropolitan Museum of Art - Nous ne cessons de combattre la vente d’œuvres par les musées. Une nouvelle fois, une histoire édifiante prouve que cette pratique largement mise en œuvre aux États-Unis (sous le nom « deaccessioning »), parfois par les plus grands musées, est un non sens.


1. Pierre-Paul Rubens (1577-1640)
Portrait de Clara Serena Rubens, vers 1618
Huile sur panneau - 36,2 x 26,4 cm
Avant restauration lors de la vente Sotheby’s
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
2. Pierre-Paul Rubens (1577-1640)
Portrait de Clara Serena Rubens, vers 1618
Huile sur panneau - 36,2 x 26,4 cm
Après restauration, vente Christie’s Londres 5/7/18
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

La victime, cette fois, est le Metropolitan…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.