Contenu abonnés

Un Cimabue bientôt en vente à Senlis et un primitif de Bohême à Dijon

3 3 commentaires

23/9/19 - Marché de l’art - Senlis et Dijon - Le panneau était considéré par ses propriétaires comme une simple icône. Une icône, cela en est une assurément puisqu’il s’agit d’un petit panneau de Cimabue. Quand on sait que cet artiste est sans doute le premier génie de la peinture occidentale, et que le nombre d’œuvres conservées de celui-ci est réduit à onze, on comprend qu’il s’agit ici d’un événement majeur.


1. Cenni di Pepo, dit Cimabue (connu de 1272 à 1302)
La Dérision du Christ
Tempéra et or sur panneau - 24,6 x 19,6 cm
Vente à Senlis le 27 octobre 2019
Photo : Actéon
Voir l´image dans sa page

Cette Dérision du Christ était conservée dans une maison de Compiègne, sans que ses propriétaires aient eu la moindre idée de ce qu’ils possédaient. Elle provient…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.