Contenu abonnés

Un cabinet d’Augsbourg en vente à Paris

1 1 commentaire
1. Attribué à Melchior Baumgartner (1621-1686)
Cabinet, vers 1650
Ivoire, lapis-lazuli, bronze doré et bois marqueté - 70 x 77 x 48 cm
En vente chez Fauve à Paris le 27 juin 2020
Voir l´image dans sa page

26/6/20 - Marché de l’art - Paris - C’est le genre d’objet que l’on est plutôt habitué à admirer dans quelque kunstkammer germanique ou sur les stands de certains grands marchands à la TEFAF : un beau cabinet en ivoire et lapis-lazuli (ill. 1) sera proposé aux enchères demain après-midi à Paris. Cette vente n’aura pas lieu galerie Charpentier ou avenue Matignon mais dans le 11e arrondissement, chez Fauve, la jeune maison de vente qui opère depuis 2014 rue Saint-Sabin avec la volonté affichée de dépoussiérer les codes des ventes aux enchères. C’est pourtant un objet classique qui fait donc l’objet d’une vente dédiée : Fauve a décidé de ne pas inclure ce cabinet dans l’une de ses traditionnelles ventes du samedi matin - où l’on peut enchérir puis retourner bruncher dans le café qui ouvre sur la rue Amelot - mais de lui consacrer une vacation dédiée en début d’après-midi. Le cabinet fait également l’objet d’un catalogue spécial, confié à l’expert Pierre-François Dayot. Le meuble venant de Grèce, il peut donc être vendu sans avoir à solliciter de certificat d’exportation même si l’on peut tout de même souligner l’absence d’objet comparable dans les collections publiques françaises.


2. Attribué à Melchior Baumgartner (1621-1686)
Cabinet, vers 1650
Ivoire, lapis-lazuli, bronze doré et bois marqueté - 70 x 77 x 48 cm
En vente chez Fauve à Paris le 27 juin 2020
Voir l´image dans sa page
3. Attribué à Melchior Baumgartner (1621-1686)
Cabinet, vers 1650
Ivoire, lapis-lazuli, bronze doré et bois marqueté - 70 x 77 x 48 cm
En vente chez Fauve à Paris le 27 juin 2020
Voir l´image dans sa page

Richement couvert de plaques d’ivoire et de cabochons de lapis-lazuli sur tous ses côtés, ce cabinet (ill. 2 et 3)…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.