Trois porcelaines pour Fontainebleau

Bénédicte Bonnet Saint-Georges
1. Manufacture royale de Berlin
Assiette ornée d’une scène militaire :
Trois officiers prussiens
durant des manœuvres
, vers 1803-1806 Porcelaine dure - D. 24 cm
Fontainebleau, Musée Napoléon Ier
Photo : Musée Napoléon Ier
Voir l´image dans sa page

20/11/18 - Acquisitions - Fontainebleau, Musée national du château - Trois porcelaines du début du XIXe siècle ont rejoint les collections du Musée Napoléon Ier, offertes par un collectionneur. Toutes les trois ont été produites par la manufacture royale de Berlin, la KPM (Königliche Porzellan-Manufaktur), qui fut fondée en 1763 par Frédéric II de Prusse [1].

La première est une assiette ornée d’une scène militaire montrant trois officiers prussiens durant les manœuvres (ill. 1) : deux chefs de l’armée coiffés d’un bicorne surmonté d’un plumet blanc, et un hussard coiffé d’un shako et doté d’un sabretache au chiffre du roi de Prusse, Frédéric-Guillaume III, sous le règne duquel l’armée connut plusieurs réformes importantes. Le marli de l’assiette est décoré de l’aigle noir de Prusse sur fond rouge. L’ordre de l’Aigle noir fondé par le prince Électeur Frédéric III de Brandebourg la veille de son couronnement en 1701 comme premier roi de ce royaume, était le plus honorifique. Napoléon Ier, le Prince Murat ou encore le maréchal Berthier en furent notamment décorés.


2. Manufacture royale de Berlin K.P.M.
Tasse aux portraits de Frédéric-Guillaume III de Prusse et d’Alexandre Ier de Russie
et sa sous-tasse peinte de
La bataille des Nations, après octobre 1813
Porcelaine dure, émaux polychrome, or -
H 9 cm, D. 14,3 cm
Fontainebleau, Musée Napoléon Ier
Voir l´image dans sa page
3. Manufacture royale de Berlin K.P.M.
Tasse aux portraits de de de Frédéric-Guillaume III de Prusse et d’Alexandre Ier de Russie, et de François Ier d’Autriche
et sa sous-tasse peinte de
L’entrée [des troupes alliées] à Paris en 1814, après mars 1814
Porcelaine dure, émaux polychrome, or -
H. 9 cm, D. 14,2 cm
Fontainebleau, Musée Napoléon Ier
Voir l´image dans sa page

Deux tasses, arborant les bustes de souverains alliés de la Prusse peints en camaïeu, et surmontés de l’inscription « Heil Euch im Siegerkranz ! » (« Salut à vous, ceints de la couronne du vainqueur ! »), ont été réalisées l’une après octobre 1813, l’autre après mars 1814 (ill. 2 et 3). La première représente Frédéric-Guillaume III et le tsar de Russie, Alexandre Ier ; la seconde montre le Frédéric-Guillaume III accompagné cette fois-ci non seulement d’Alexandre Ier, mais aussi de l’empereur d’Autriche, François Ier. Sur le bassin de la première soucoupe se déploie une carte de la bataille de Leipzig surnommée « la bataille des Nations », qui eut lieu en octobre 1813 et qui se conclut par la retraite des troupes napoléoniennes.
Le bassin de la seconde soucoupe raconte la suite : elle est ornée d’une carte de Paris dont les forces alliées de la Sixième Coalition s’emparèrent en mars 1814. Sur le plan, on aperçoit les Tuileries (siège du pouvoir) et le Louvre, la place Vendôme et la place Louis XV, la cathédrale Notre Dame et l’hôtel impérial des Invalides, ou encore le palais du Luxembourg où fut prononcée par le sénat la déchéance de Napoléon le 2 avril 1814.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.