Contenu abonnés

Expositions Picasso à Paris et à Montpellier

1 1 commentaire

« Guernica » , Paris, Musée Picasso, du 27 mars au 29 juillet 2018.
« Picasso - Donner à voir 14 moments clés », Montpellier, Musée Fabre, du 15 juin au 23 septembre 2018.

1. Pablo Picasso (1881-1973)
Guernica, 1937
Huile sur toile - 349,3 x 776,6 cm
Madrid, Museo Reina Sofia
Photo : Museo Reina Sofia
© Succession Picasso, 2018
Voir l´image dans sa page

La multiplication des expositions Picasso va sans doute finir un jour par occasionner un sentiment de lassitude. Nous avouons volontiers que découvrir régulièrement un nouveau projet nous agace parfois. Il n’empêche. Il n’empêche que là où peu d’artistes pourraient survivre à un tel déferlement, Picasso a ceci d’extraordinaire que son œuvre réserve toujours des surprises, et que, quand les commissaires d’exposition ont du talent, ces expositions résistent à ce trop plein. C’est le cas, par exemple, de celle consacrée à « Guernica » organisée par le Musée Picasso à Paris, et de celle qui s’apparente à une rétrospective au Musée Fabre de Montpellier.

Il faut se dépêcher pour voir « Guernica » à Paris car l’exposition se termine dans deux semaines. Voir « Guernica » et non voir Guernica. Le tour de force, est en effet de réussir à tout dire sur cette toile mythique en son absence puisqu’elle ne peut désormais plus quitter le Museo Reina Sofia à Madrid qu’elle a rejoint en 1992. Chaque aspect de l’œuvre est abordé dans une chapitre de l’exposition et l’ensemble constitue une véritable leçon d’histoire de l’art.

Le parcours commence avec une section dédiée à l’iconographie de l’œuvre, puis rappelle le contexte de sa création, la guerre civile espagnole et les sources visuelles qu’utilise le peintre pour réaliser son tableau, tant celles extérieures - Poussin notamment et son Massacre des Innocents comme le rappelait récemment une exposition du Musée Condé (voir l’article) - que l’œuvre propre de Picasso et notamment ses tableaux en rapport avec la tauromachie et la Minotauromachie. Certes, tout cela est largement connu, mais l’intelligence de l’exposition, apppuyée par un excellent catalogue, apporte réellement quelque chose.
Travaillant à un projet pour l’Exposition international…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.