Contenu abonnés

Ouverture de la préfiguration du Musée Grand Siècle

Le projet du Musée Grand Siècle, qui abritera notamment la collection offerte par Pierre Rosenberg, avance désormais à vive allure. En 2020 ont eu lieu les désamiantage, déplombage et curetage de la caserne Charles X à Saint-Cloud qui l’abritera. Les architectes en lice pour l’aménagement de l’intérieur rendront leur proposition finale à la fin de cette année, à partir du dossier des offres finales (DDOF), c’est-à-dire du cahier des charges définitif. Le choix du cabinet retenu sera fait en février (les délais ont été allongés en raison de la pandémie). En 2022, pendant l’instruction du permis de construire qui prendra plusieurs mois, des fouilles archéologiques (23 sondages ont été réalisés) seront menées sous l’égide de la DRAC Île-de-France dans tous les espaces vides et, si nécessaires, sous certains bâtiments. Puis, si tout se déroule normalement, le début des travaux aura lieu en 2023 pour une ouverture désormais prévue début 2026.


1. Petit Château du parc de Sceaux
Façade sur cour
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Petit Château du parc de Sceaux
Façade sur jardin
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

3. L’ascenseur installé au milieu d’une pièce
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Une nouvelle étape a également été franchie avec l’ouverture dès ce week-end d’un lieu de préfiguration qui permettra déjà de faire vivre ce nouveau musée à travers des accrochages d’œuvres des collections et des acquisitions, ainsi que des expositions temporaires. Le lieu retenu est le Petit Château du parc de Sceaux (ill. 1 et 2), un bâtiment du XVIIe siècle appartenant au département.
Celui-ci, hélas, a beaucoup souffert d’un vandalisme qui ne remonte qu’à quelques dizaines d’années, quand l’ensemble de ses intérieurs, qui conservaient les décors d’époque, ont été détruits, seule la structure de l’escalier ayant été conservée. Un ascenseur a même été construit au milieu d’une pièce (ill. 3), mais celui-ci devrait disparaître prochainement, ce qui permettra d’augmenter la surface d’exposition.

Au rez-de-chaussée (ill. 4), une grande salle permet d’exposer, aux côtés de deux grands tableaux provenant de la collection de Pierre Rosenberg, plusieurs acquisitions récentes du musée. Nous avions déjà parlé de plusieurs d’entre elles dans cette brève, nous verrons ici celles qui ont été réalisées depuis.


4. Salle du rez-de-chaussée
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
5. Salle cabinet de collectionneur
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

À l’étage, on pourra voir trois salles. La première (ill. 5) présente sous la forme d’un accrochage serré, évoquant celui que l’on trouve chez le donateur, un échantillon représentatif de sa collection, du XVIIe au XXe siècle. Si, en effet, le musée est consacré au Grand Siècle, allant de la fin du XVIe au début du XVIIIe, une autre partie formera un musée des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.