Contenu abonnés

Les premières acquisitions du Musée du Grand Siècle

1. Signature de l’acte de donation de la collection de Pierre Rosenberg au département des Hauts-de-Seine par Pierre Rosenberg (à droite) et Georges Siffredi (à gauche), président du département
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

25/9/20 - Acquisitions - Saint-Cloud, Musée du Grand Siècle - L’acte de donation officiel de la collection de Pierre Rosenberg au département des Hauts-de-Seine vient d’être signé ce soir (ill. 1), en même temps qu’un hommage était rendu à Patrick Devedjian, récemment décédé, sans qui ce projet n’aurait pu voir le jour. Il s’agit de la plus importante donation d’œuvres d’art anciennes (allant d’ailleurs jusqu’au XXe siècle) pour un musée français depuis fort longtemps. Quelques tableaux ont été révélés, parmi lesquelles une petite toile d’Eustache Le Sueur qui était même exposée dans l’auditorium où a eu lieu cette cérémonie. Dans le dossier de presse, étaient reproduites les œuvres suivantes : un modello du May de 1637 de Laurent de La Hyre, Saint Paul sur le chemin de Damas, un autre tableau par Laurent de La Hyre, La Renommée, un Paysage de Gaspard Duguet, une Vierge de l’Annonciation de Philippe de Champaigne, une nature morte, Pluvier doré, par Jean-Baptiste Oudry et un Portrait d’homme de Thomas Couture. Nous reviendrons très prochainement sur ces œuvres et sur le reste de la collection au fur et à mesure qu’elle sera dévoilée. Mais nous parlerons d’abord des nombreuses et judicieuses acquisitions effectuées par le nouveau musée Grand Siècle, qui ont été présentées par Alexandre Gady lors de la cérémonie de signature.
Deux commissions d’acquisitions ont déjà eu lieu : la première en décembre 2019 et la deuxième en mars 2020. La prochaine (nous pourrons alors annoncer de nouveaux enrichissements), se tiendra prochainement.


2. Charles Le Brun (1619-1690)
Le Retour du fils prodigue, vers 1640
Huile sur panneau - 27 x 36,6 cm
Saint-Cloud, Musée du Grand Siècle
Photo : Musée du Grand Siècle
Voir l´image dans sa page

À tout seigneur tout honneur, deux peintures d’un des plus grands artistes du « Grand Siècle », le premier peintre de Louis XIV, Charles Le Brun, ont été achetées à la fin de l’année dernière.
Le premier tableau (ill. 2) est une découverte qui date des tous débuts de la carrière de l’artiste, alors que celui-ci réalisait de petits tableaux préparatoires à la gravure, à l’huile sur panneau, proches par l’esprit des estampes d’Abraham Bosse. Plusieurs exemples de cette production avaient été montrés à Lens lors de la grande rétrospective de 2016 (voir l’article). Cette scène nocturne, peinte avec une grande légèreté de pinceau, montre le retour du fils prodigue à la lumière des flambeaux et avec des personnages habillés à la mode de l’époque. Elle présente de nombreux repentirs, notamment dans les arbres à gauche.
La composition, gravée avec des variantes par Jean-Baptiste Humbelot, fait partie de la série des Heures du Jour qui avait été publiée…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.