Contenu abonnés

Orsay acquiert deux abat-jour de Maurice Denis

Pour soutenir nos combats patrimoniaux

23/7/20 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Le Musée d’Orsay, qui préemptait fin 2018 une belle boîte à cigares de Paul-Élie Ranson chez Christie’s (voir la brève du 17/11/18), poursuit l’enrichissement de son fonds d’arts décoratifs nabis. Acquis auprès d’une collection particulière, deux abat-jour de Maurice Denis rejoignent dans ses collections le joli panel, encore restreint, de céramiques, de marqueterie, de tapisseries et de paravents par Édouard Vuillard, Pierre Bonnard ou Paul-Élie Ranson. Ces feuilles décorées à l’aquarelle et à la gouache figuraient auprès de quatre autres - l’une de sa main et trois de Félix Vallotton, toutes en collections particulières - dans l’exposition Les Nabis et le décor présentée au Musée du Luxembourg au printemps 2019 (voir l’article). Si les Nabis embrassèrent largement le domaine des arts décoratifs qu’ils vouaient à une salutaire mais idéaliste démocratisation, seuls Denis et Vallotton semblent s’être intéressés au décor des abat-jour. Ces derniers, comme la majeure partie des œuvres décoratives nabies, ne furent jamais reproduits en série et demeurèrent, à l’encontre des idéaux de leurs auteurs, des pièces uniques réservées à une élite intellectuelle et bourgeoise.


1. Maurice Denis (1870-1943)
Le Roi des Aulnes, 1893
Aquarelle, gouache et peinture dorée sur traits de crayon sur papier collé sur un support secondaire - 17,5 x 73 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Paris, Musée d’Orsay
Voir l´image dans sa page
2. Maurice Denis (1870-1943)
Le Trottoir roulant, vers 1900
Aquarelle et/ou gouache sur traits de crayon sur papier collé sur un support secondaire - 17,5 x 76,5 cm
Paris, Musée d’Orsay
Photo : Paris, Musée d’Orsay
Voir l´image dans sa page

Les notices du catalogue de l’exposition du musée du Luxembourg mentionnent sept abat-jour décorés de dessins à l’aquarelle et à l’encre de chine par Vallotton en 1898 et plus d’une quinzaine…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.