Contenu abonnés

Monet à la Fondation Gianadda

Bénédicte Bonnet Saint-Georges

Monet au Musée Marmottan et dans les collections suisses.
Martigny, Fondation Gianadda, du 17 juin au 20 novembre 2011.

Monet, encore et toujours. Après La Normandie, le Grand Palais et Marmottan, le maître du soleil levant s’expose à Martigny, sûr de son succès, avec soixante-dix peintures dont vingt-six sont exceptionnellement prêtées par le Musée Marmottan. Impression… de déjà vu ? Pour un visiteur français, certainement. Mais la Fondation Gianadda a également puisé dans les richesses des musées suisses (à Bâle, Berne, Lausanne, Zurich …) et réserve quelques surprises en dévoilant des toiles issues de collections privées, rarement voire jamais présentées au public. Lukas Gloor [1] étudie justement, dans un essai du catalogue, la séduction progressive opérée par l’art du peintre sur les amateurs helvétiques, notamment sur Emil Bührle, industriel d’origine allemande et sur Ernst Beyeler.


1. Claude Monet (1840-1926)
Matinée sur la Seine, 1896
Huile sur toile - 92 x 92 cm
Collection particulière
Photo : D.R.
Voir l´image dans sa page
2. Claude Monet (1840-1926)
La Promenade d’Argenteuil, 1872
Huile sur toile - 53 x 73 cm
Collection particulière
Photo : D.R.
Voir l´image dans sa page

Pourquoi donc faire appel au musée parisien pour cette exposition ? Sans doute pour combler certaines lacunes dans le parcours et offrir un tour complet de l’œuvre du maître ; sans doute aussi parce que Jacques Taddéi et Léonard Gianadda siègent tous deux à l’Institut.

Le catalogue réunit d’autres articles intéressants, notamment sur les œuvres de l’artiste dans la collection privée de Durand-Ruel et sur le collectionneur que fut lui-même Monet. Malheureusement les notices des tableaux sont reléguées à la fin de l’ouvrage et les commentaires se réduisent à des citations - certes, choisies fort à propos - d’écrivains et de critiques d’art tels Pascal Bonnafoux, Gustave Geffroy, Octave Mirbeau, et des extraits de la correspondance de Monet. Enfin les reproductions, de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.