Vente à Drouot de mobilier appartenant à la Fondation Eugène Napoléon

Didier Rykner

6/6/03 - Patrimoine parisien - Le 16 juin, à Drouot, sera vendu à l’encan le mobilier du Salon d’Apparat de la Fondation Eugène Napoléon. Créée sous le Second Empire, cette fondation, abritée dans un bâtiment construit par Hittorf et qui comprend un internat, une école primaire, un lycée professionnel et un foyer est aujourd’hui mise en liquidation judiciaire. La vente de ce mobilier, dont la valeur vénale est faible et qui ne permettra aucunement de résoudre les problèmes financiers de l’institution est un véritable scandale. Le mobilier et le salon forment un tout. Le Maire de Paris et le Ministre de la Culture doivent intervenir afin d’empêcher cette vente et obtenir la conservation in situ du mobilier.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.