Le musée d’Arras fermé pendant six mois au profit de Napoléon et l’Egypte

Didier Rykner
Laurent de La Hyre (1606-1656)
La Mort des enfants de Béthel
Huile sur toile - 104 x 140 cm
Arras, Musée des Beaux-Arts
Photo : D. R.
Voir l´image dans sa page

30/6/09– Musée – Arras, Musée des Beaux-Arts – Vous voulez voir le trésor de la Cathédrale ? Vous voulez voir Laurent de La Hyre (ill.) ? Vous voulez voir Philippe de Champaigne ou Rubens ? Vous aurez Napoléon (et l’Egypte bien sûr, que ferait-on sans l’Egypte ?). Les lecteurs peuvent reprendre presque mot pour mot notre éditorial du 7 août 2007 en remplaçant simplement Valenciennes par Arras car le même scandale recommence, toujours imposé par le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais dont on sait, depuis le projet du Louvre-Lens, à quel point il aime les musées. Le musée des Beaux-Arts d’Arras sera fermé pendant plus de six mois au profit de l’exposition Napoléon et l’Egypte. Seule différence réelle : les œuvres des collections permanentes n’ont pas été déménagées, fort heureusement. Les salles sont fermées « pour des raisons de sécurité », l’exposition mobilisant tout le personnel de gardiennage.
Celle-ci avait été présentée auparavant à Paris, à l’Institut du Monde Arabe. Elle n’était pas mauvaise, mais n’avait rien d’inoubliable. A Arras, elle occulte les collections, selon le principe, mainte fois vérifié, que celles-ci n’ont décidément aucun intérêt dans l’esprit de certains édiles. Seul l’événement compte. Et tant pis pour les visiteurs.

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.