Contenu abonnés

La place de la Nation réaménagée

Alors que l’aménagement de la place de la République l’a en grande partie détruite et transformé en une froide dalle minérale (voir l’article) et que celle du Panthéon (voir l’article) est un ratage complet (mais heureusement réversible), il faut reconnaître que la « nouvelle » place de la Nation n’a pas subi de telles avanies.


1. Une pelouse déjà rapiécée et décrépite
de la place de la Nation
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Au lendemain de l’inauguration, voilà
déjà la saleté parisienne qui s’installe
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

L’idée d’agrandir le rond-point central, ce qui diminue la place des voitures mais en leur laissant suffisamment de place pour que cela n’occasionne pas de bouchons permanents est même bonne. Le reste n’est pas indigne, même si nous avons beaucoup de craintes sur l’évolution de ce lieu.
Comme le fait remarquer le blog Paris-Bise-Art le revêtement très clair du sol, s’il peut avoir des avantages en cas de grosses chaleurs, va être très vite salissant. Car ce qui est le plus préoccupant dans ces aménagements, qui font la part belle à de grandes pelouses, c’est bien l’entretien de ces espaces dont on peut craindre qu’ils ne deviennent rapidement, comme le reste de Paris, au mieux des zones à moitié pelées (c’est déjà le cas à certains endroits - ill. 1) au pire un dépotoir à ciel ouvert. Un jour après l’inauguration, voilà déjà ce qu’on peut y voir, sans que rien ne soit nettoyé (ill. 2).


3. Le banc, au moins, est beau et pour l’instant en bon état
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
4. Un « banc » temporaire dont on se
demande par quoi il va être remplacé...
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

5. Poubelle nouveau modèle.
On a connu mieux, mais on a connu pire.
C’est incontestablement un progrès par
rapport aux préservatifs géants et verts.
Photo : Didier Rykner
Voir l´image…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.