L’église Saint-Jacques d’Abbeville proche de la destruction

Didier Rykner 4 4 commentaires
1. Victor Delefortie
Eglise Saint-Jacques, état le 7/5/10
Abbeville
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

4/2/13 - Patrimoine - Abbeville, église Saint-Jacques - Nicolas Dumont, maire d’Abbeville, peut être fier de lui. Sa stratégie de pourrissement de la situation va avoir raison définitivement de l’église Saint-Jacques (ill. 1).

Nous avions longuement décrit ici la situation de cet édifice, d’une grande qualité architecturale, que la ville abandonnait à son sort. Notre article datant de près de trois ans, et rien ou presque n’a été fait pour débuter les travaux ni même pour stabiliser la situation. Nous avions cru un instant que le maire avait pris la mesure de la situation en protégeant la toiture par des bâches mais aucun travail de fond n’a été entamé. Il y a quelques jours, des pierres sont donc tombées qui ont nécessité l’évacuation de plusieurs maisons. Ce matin, un expert est venu et il a été décidé de faire sauter un contrefort, ce qui a occasionné l’écroulement d’une partie du chevet (ill. 2 et 3) sans qu’aucune protection contre les intempéries n’ait été mise en place.


2. Victor Delefortie
Eglise Saint-Jacques
Abbeville
Vue du chevet avec un vitrail brisé
Etat le 7/5/10
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
3. Victor Delefortie
Eglise Saint-Jacques
Abbeville
Vue du chevet en partie détruit
État le 4/2/13
Photo : Sylvie de Lange
Voir l´image dans sa page

Jeudi 7 février, un conseil municipal extraordinaire sera organisé pour décider, selon les mots mêmes de la mairie : de restaurer l’église ou de la détruire. Qui peut penser un seul instant que la municipalité d’Abbeville, qui se désintéresse de cet édifice depuis le début et a refusé systématiquement d’envisager sa restauration, pourrait désormais, alors qu’une partie s’est écroulée, la mettre en œuvre. Tout indique que l’église Saint-Jacques d’Abbeville va être détruite. Il reste à espérer que les habitants de la ville sauront s’en souvenir pour les prochaines élections municipales. Peut-être le départ du maire pourra-t-il au moins leur épargner la prochaine dénaturation du beffroi de la ville contre lequel il veut construire une extension du musée.

English Version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.