Contenu abonnés

Huit esquisses de paysages offertes à la National Gallery de Londres

20/5/20 - Acquisitions - Londres, National Gallery - Le collectionneur anglais John Lishawa a offert en 2018 huit esquisses de paysages à la National Gallery de Londres, transformant ainsi son prêt sur le long terme en une donation qui nous avait alors échappé. Couvrant l’ensemble du XIXe siècle, depuis la fin de siècle néoclassique précédente, ces études à l’huile sont exposées dans la Salle 46 dédiée à la peinture de paysages du XIXe siècle en Europe. Hormis l’anglais George Augustus Wallis - qui vécut en Italie la majeure partie de sa vie - aucun des artistes français et italien de la donation ne figuraient dans les collections. Ce panel inédit, à l’image de la quarantaine d’huiles sur papier ou sur toile qu’il rejoint, est essentiellement constitué de peintures françaises de paysages italiens, fruits de la formation transalpine alors devenue incontournable. Jean Joseph Xavier Bidauld, François-Marius Granet et Jean-Charles-Joseph Rémond rejoignent les néoclassiques Pierre-Henri de Valenciennes et Achille-Etna Michallon tandis que les ruines romaines attribuées à Théodore Caruelle d’Aligny prennent place aux côtés de Théodore Rousseau, Camille Corot - deux pionniers de la collection londonienne acquis lors de la vente de la collection d’Edgar Degas en 1918 - et l’École de Barbizon.


1. Jean Joseph Xavier Bidauld (1758 - 1846)
Cascade à Tivoli, 1788
Huile sur papier marouflé sur toile - 40,9 × 31,2 cm
Londres, National Gallery
Photo : Londres, National Gallery
Voir l´image dans sa page
2. François-Marius Granet (1775-1849)
Toits de Tivoli, vers 1810
Huile sur papier marouflé sur toile - 26 × 24 cm
Londres, National Gallery
Photo : Londres, National Gallery
Voir l´image dans sa page

À l’instar de bien d’autres artistes, Jean Joseph Xavier Bidauld et François-Marius Granet ont retenu le site pittoresque de Tivoli, au nord-est de Rome. La cascade du premier (ill. 1) est caractéristique de ses études italiennes réalisées…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.