Contenu abonnés

Félix Jobbé-Duval. Peintre et homme politique breton à Paris

Voir l´image dans sa page

On reste saisi par l’extraordinaire production d’ouvrages scientifiques (catalogues d’expositions et livres) qu’a dirigé Guillaume Kazerouni depuis son arrivée au Musée des Beaux-Arts de Rennes sous la direction éclairée d’Anne Dary, et celle qui promet de l’être tout autant de son successeur Jean-Roch Bouiller arrivé il y a un peu plus d’un an (voir la brève du 28/9/18). Entre les expositions dossiers, les grandes expositions, les ouvrages sur les collections, ce sont au moins une vingtaine de titres qu’il a produit depuis son arrivée au musée il y a six ans. Sans compter le catalogue des peintures françaises du XVe au XVIIIe siècle qui paraîtra au premier semestre prochain, avant le lancement de celui des peintures françaises du XIXe siècle.


1. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Étude de nu masculin, tête d’enfant et jambe
Sanguine - 26,6 x 39,4 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA de Rennes/J.-M. Salingue
Voir l´image dans sa page

2. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Étude de drapé pour une figure masculine de profil portant un bâton coiffé des insignes romains
Sanguine et pierre noire - 26,1 x 19,6 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA de Rennes/J.-M. Salingue
Voir l´image dans sa page

Le livre qui vient de paraître sur Félix Jobbé-Duval, peintre breton mais essentiellement actif à Paris où il fut aussi conseiller municipal sous la Troisième République, est édité à l’occasion de l’entrée dans les collections, grâce à une souscription, d’un fonds de 259 dessins (voir la brève du 22/9/16). Il s’agit de la première monographie parue sur cet artiste, qui se base sur les feuilles acquises (ill. 1 et 2) pour les rapprocher des tableaux ou des décors qu’elles préparent. S’y ajoute un catalogue de ses principales œuvres, même celles qui ne sont pas étudiées par des dessins de cet ensemble. Inversement, de nombreuses feuilles sont en relation avec des peintures…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.