Contenu abonnés

Drouot : nombreux dessins dont un ensemble de Jean-Jacques de Boissieu

27/3/19 - Marché de l’art - Paris - La société Aguttes, qui a recruté récemment un spécialiste des peintures et dessins anciens, Grégoire Lacroix, organise demain 28 mars à partir de 18 h 30 une intéressante vente à l’hôtel Drouot, en deux parties, dont l’une est entièrement consacrée à des œuvres de Jean-Jacques de Boissieu.


1. Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Autoportrait de l’artiste tenant le portrait de sa femme
Pierre noire, plume et encre noire, rehauts d’aquarelle et de blanc - 27x 20 cm
Vente Aguttes, 27/3/19
Photo : Aguttes
Voir l´image dans sa page

Cet artiste d’origine lyonnaise - au Salon du dessin Michel Descours, lui-même lyonnais, propose actuellement quelques feuilles de sa main - est surtout réputé pour ses dessins de paysages, de scènes de genre et de portraits. On en trouve plusieurs dans cet ensemble, provenant de ses descendants, qui est exposé jusqu’à demain 17 h en salle 9.


2. Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Les grands tonneliers
Plume et encre de chine, lavis noir, aquarelle - 23 x 37 cm
Vente Aguttes, 27/3/19
Photo : Aguttes
Voir l´image dans sa page
3. Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Paysage avec deux cavaliers
Plume, encre de chine et encre grise et aquarelle - 22 x 37 cm
Vente Aguttes, 27/3/19
Photo : Aguttes
Voir l´image dans sa page

Le plus beau portrait est celui de l’artiste lui-même (ill. 1), qui se représente en train de tenir le portrait de son épouse, tandis qu’un autre portrait de femme, à la sanguine, n’est pas très éloigné du même genre d’œuvres par Greuze. Parmi les scènes de genre, nous retiendront celle montrant des tonneliers au travail (ill. 2). Ces deux dessins, comme beaucoup de ceux de Boissieu, furent gravés.
Plusieurs beaux paysages sont également présentés dans cette vente. Nous reproduirons ici celui avec deux cavaliers rehaussé d’aquarelle (ill. 3), ainsi qu’une scène de ferme intitulée Vieille porte d’Ambronay (ill. 4).


Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.