Contenu abonnés

Donation d’un fonds d’atelier de François-Rupert Carabin à Strasbourg

23/3/20 - Acquisitions - Strasbourg, Musée d’art moderne et contemporain - Le Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS) est l’heureux bénéficiaire d’une très belle donation des héritiers de l’artiste d’origine alsacienne François-Rupert Carabin, pionnier du renouveau des arts décoratifs à la fin du XIXe siècle. Principalement connu comme sculpteur et ébéniste, habitué des cafés et cabarets montmartrois, ami de Charles Léandre, Adolphe Léon Willette, Henri de Toulouse-Lautrec et Charles Maurin, fondateur avec Seurat, Dubois-Pillet et Signac de la Société des artistes indépendants en 1884, membre du mouvement L’Art dans Tout, sa postérité est aujourd’hui relative. Annoncée en début d’année et validée par le conseil municipal du 10 février, la donation se compose de cinquante-six sculptures, vingt-sept objets d’art, quatre carnets et six cent trente-sept feuillets de dessins, cinquante-six médailles et plaquettes ainsi que d’importantes archives personnelles [1].


1. François-Rupert Carabin (1862-1932)
Le Travail, série de six plaquettes
Bronze
Femme retroussant ses jupes - 17,3 x 13,1 x 0,9 cm
Femme se lavant dans un baquet - 22,7 x 12,2 x 1,2 cm
Morfain et son fils à la Gare de Brias - 16 x 9,7 x 0,5 cm
Groupe de femmes à Beauclair - 17,5 x 16,5 x 0,8 cm
Entrée d’une mine - 6,3 x 14,7 x 2,5 cm
Ragu et Bourron à la sortie de l’abîme - 19,5 x 10,4 cm
Strasbourg, Musée d’Art Moderne et Contemporain
Photo : Musées de Strasbourg/M. Bertola
Voir l´image dans sa page

Ce conséquent ensemble issu de l’atelier de l’artiste augmente considérablement le fonds strasbourgeois qui lui était jusqu’alors dédié. Soit près de soixante-dix œuvres dont une majorité de sculptures complétée de seize dessins, d’un fauteuil monumental et d’un vide poche qui proviennent essentiellement de deux donations de la fille de l’artiste, Colette Merklen-Carabin, en 1933 et 1993. C’est aujourd’hui son fils Yves-Guy Merklen qui est à l’initiative de la nouvelle…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.