Contenu abonnés

Deux sculptures médiévales préemptées à l’hôtel Drouot

4 4 commentaires
1. Ouest de la France, première moitié du XIIe siècle
Plaque centrale de croix fixée sur un crucifix en bois noirci postérieur
Alliage cuivreux ciselé, gravé et doré - 16,3 x 16,8 cm (pour la figure du Christ)
Préempté par le Musée Dobrée
Photo : PBA
Voir l´image dans sa page

21/12/19 - Acquisitions - Nantes, Musée Dobrée et Paris, Musée de Cluny - Noël approche aussi pour les collections publiques : deux préemptions de figures du Christ par les musées français sont venues animer la vente Haute Époque et Curiosités qu’organisait Pierre Bergé & Associés mercredi dernier à l’hôtel Drouot. C’est d’abord le lot 14 de la vente qui a été préempté pour la somme importante de 102 000€ sans les frais [1] pour le Musée Dobrée de Nantes : il s’agit d’une très belle plaque centrale de croix (ill. 1) du début du XIIe siècle en bronze et cuivre, fixée sur un crucifix en bois noirci postérieur, sans doute exécuté au XVIIe ou au XVIIIe siècle.

Les Christ romans de cette qualité sont particulièrement rares sur le marché, d’autant que celui-ci, d’une grande finesse, possède encore sa plaque d’origine (ill. 2) alors que de nombreuses figures de Christ en ont été détachées au fil des siècles. Localisé dans une collection privée de Loire-Atlantique, ce Christ était connu depuis plusieurs décennies grâce aux recherches du docteur Paul Thoby (1886-1969), collectionneur érudit et conservateur honoraire du musée Thomas Dobrée de Nantes. Auteur de plusieurs ouvrages de références sur le thème des croix et des crucifix, il publia en 1959 Le crucifix des origines au Concile de Trente où le Christ que vient d’acheter le Musée Dobrée était justement reproduit !


2. Ouest de la France, première moitié du XIIe siècle
Plaque centrale de croix fixée sur un crucifix en bois noirci postérieur (détail)
Alliage cuivreux ciselé, gravé et doré - 16,3 x 16,8 cm (pour la figure du Christ)
Préempté par le Musée Dobrée
Photo : PBA
Voir l´image dans sa page

La

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.