Des œuvres de Pontchartrain, et un panorama, en vente demain à Paris

1 1 commentaire

18/11/19 - Marché de l’art - Paris - Le 19 mars sera décidément une date sombre pour le patrimoine mobilier et, une fois de plus, le ministère de la Culture brille par son absence. À quoi sert donc de voter des lois permettant de classer in situ du mobilier historique attaché à un monument, si c’est pour ne jamais utiliser cette possibilité ? Outre le lustre de Jean Royère (voir cet article), seront vendues à Paris quelques œuvres importantes du château de Pontchartrain, avant - nouveau scandale - que celui-ci ne soit découpé en appartement. Rappelons qu’il est classé monument historique…


1. Cercle d’Antoine Coysevox (1640-1720)
Neptune
Marbre - 82 x 70 cm
Vente Sotheby’s Paris, 19/11/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Les œuvres sont présentées par Sotheby’s dans une belle vente qui aura lieu demain. On y trouve notamment, en provenance de ce château, un superbe buste en marbre de Neptune de l’entourage d’Antoine Coysevox (ill. 1). Curieusement, l’autre buste, en bronze cette fois, qui était autrefois conservé à Pontchartrain et qui passe également demain en vente chez De Baecque (voir la brève du 12/11/19) n’était plus dans le château et c’est un hasard de calendrier qui a placé les deux ventes simultanément chez des maisons de vente différentes.


2. Pierre Prévost (1764-1823)
Panorama de Paris vu du Pavillon de Flore
Aquarelle, gouache et crayon - 82,5 x 490,5 cm
Sotheby’s Paris, 19/11/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Dans cette vacation, il faut également souligner l’important projet pour un panorama de Paris par Pierre Prévost, plus petit mais proche de celui du même artiste que présentait la galerie Kugel à la Tefaf de 2016 et qui avait été prêté à l’exposition de Montréal sur la Maison de l’Empereur (voir l’article). Ici, seul manque une petite partie de la composition correspondant au Palais des Tuileries. Il s’agit sans doute d’une version antérieure à celle de la galerie Kugel qui constituerait l’ultime étape avant la création du grand format qui fut exposé en 1814 à Vienne. L’absence, sur l’Arc de Triomphe du Carrousel, de la figure de Napoléon en aurige, sculptée par Lemot, enlevée en 1812, permet donc de dater cette œuvre entre 1812 et 1814. La rareté des Panoramas conservés rend d’autant plus précieux une telle œuvre.


3. Gilles-Lambert Godecharle (1750-1835)
Pomone, vers 1786
Pierre calcaire d’Avesne-Le-Sec, socle en bois - H. 138 cm
Vente Sotheby’s Paris, 19/11/19
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Nous signalerons enfin, dans l’autre vente Sotheby’s du jour, une grande sculpture en pierre du sculpteur néoclassique belge Gilles-Lambert Godecharle, élève de Laurent Delvaux, représentant la déesse Pomone (ill. 3).

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.