Des dessins d’Italie du duc de Luynes et de Joseph-Frédéric Debacq en vente à Drouot

13/6/19 - Marché de l’art - Paris, hôtel Drouot - C’est un ensemble important pour l’histoire du goût pour l’Italie que dispersera ce soir à partir de 18 h 30 la SVV Aguttes à l’hôtel Drouot. Il s’agit de plusieurs centaines de dessins d’Honoré d’Albert, duc de Luynes - le restaurateur du château de Dampierre où il fit notamment travailler Ingres - et de son ami l’architecte François Debacq, dans un périple qu’ils accomplirent en Italie et à Malte en 1826.


1. Joseph-Frédéric Debacq (1800-1892)
Temples de Paestum
Lavis gris, pierre noire - 15,5 x 25 cm environ
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page
2. Honoré d’Albert, duc de Luynes (1802-1867)
Vue d’Ischia
Pierre noire - 23,5 x 33 cm
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page

On peut regretter que ce fonds soit dispersé et qu’il n’ait pu être cédé en bloc à une institution publique (nous l’aurions bien vu à la Bibliothèque Nationale où se trouve une grande partie de la collection de Luynes), mais au moins en restera-t-il une trace publiée, puisque le catalogue édité à cette occasion reproduit l’intégralité des feuilles vendues et l’assortit d’une introduction présentant le contexte de leur réalisation. Si deux cachets de vente ont été apposés sur chaque dessin (un pour chaque artiste), permettant ainsi dans l’avenir de connaître leur provenance, on peut néanmoins regretter leur diamètre trop important qui les rend un peu trop visibles à notre goût.


3. Joseph-Frédéric Debacq (1800-1892)
Vue du temple de Segeste
Lavis noir et brun, pierre noire - 27,5 x 38 cm
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page
4. Joseph-Frédéric Debacq (1800-1892)
Cathédrale de Monreale près de Palerme
Lavis brun, pierre noire - 24 x 28,5 cm
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page

Les feuilles sont classées dans le catalogue dans l’ordre du voyage : d’abord le sud de la France avec notamment des paysages de Saint-Jean-de-Maurienne, puis l’Italie où les dessinateurs s’intéressent tant à la campagne qu’aux monuments antiques (ill. 1), ou aux villes plus modernes (ill. 2), sans négliger la population locale qui anime souvent les compositions. Certaines feuilles montrent des paysannes comme on en voit souvent chez les artistes étrangers en Italie à la même époque. Le trajet se poursuit en Sicile avec notamment les temples d’Agrigente, de Segeste (ill. 3) et de Sélinonte, mais aussi la cathédrale de Monreale (ill. 4). Le passage à Malte est également illustré, tandis que quelques vues d’Égypte concluent l’ensemble. Si l’on pouvait s’attendre à des œuvres de qualité de la part de Debacq, le duc de Luynes, pour amateur qu’il soit, n’en apparaît pas moins doué.


5. Francesco Bassano (1549-1592)
L’Assomption de la Vierge
Huile sur toile - 154 x 107,5 cm
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page
6. François Boucher (1703-1770)
Portrait de femme
Pastel - 39 x 30,5 cm
Vente Aguttes, 13/6/19
Photo : SVV Aguttes
Voir l´image dans sa page

Le premier numéro de cette vente est le 80, car juste avant d’autres œuvres seront également mises aux enchères, dont certaines importantes. On remarquera ainsi deux belles sanguines de Greuze, un important modello de Franceso Bassano (ill. 5) préparatoire pour le maître-autel de Saint-Louis-des-Français à Rome, un beau tableau florentin, Moïse défend les filles de Jéthro, par Vincenzo Dandini et deux pastels de François Boucher (ill. 6) d’une qualité et dans un état de fraîcheur exceptionnels.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.