Contenu abonnés

Découverte d’une peinture murale d’Amaury-Duval et de son esquisse

2 2 commentaires

Amaury-Duval est sans aucun doute, avec Théodore Chassériau, Hippolyte Flandrin et Henri Lehmann, l’un des meilleurs élèves de l’abondante école d’Ingres. Connu pour son livre de souvenirs intitulé L’Atelier d’Ingres, qui avait été réédité avec de nombreuses illustrations par Arthena en 1993, ses peintures et dessins sont appréciés des musées et des collectionneurs, mais son œuvre n’a jamais fait l’objet d’une monographie ou d’un catalogue raisonné (voir néanmoins le post-scriptum), à l’exception du petit catalogue d’une exposition qui s’était tenue moins d’un mois en 1974 à Montrouge, illustré en noir et blanc.

Outre les tableaux, essentiellement des portraits et des sujets religieux, Amaury-Duval a également peint de nombreux décors muraux pour des églises. À Paris, il est l’auteur des peintures de la chapelle Sainte-Philomène dans l’église Saint-Merry, à proximité de deux autre chapelles réalisées par ses condisciples de l’atelier d’Ingres, Chassériau et Lehmann. À l’exception de celui de Chassériau (qui commence néanmoins à se détériorer), les deux autres décors, dont celui d’Amaury-Duval, sont en piteux état et devraient de toute urgence bénéficier d’une restauration. Dans cette même chapelle, il est aussi l’auteur d’un tableau d’autel représentant La Mort de sainte Philomène. L’autre grand décor parisien d’Amaury-Duval est celui de la chapelle de la Vierge à Saint-Germain-l’Auxerrois, dont le morceau de bravoure est Le Couronnement de la Vierge. Hors de Paris, à Saint-Germain-en-Laye, l’artiste a bénéficié en 1849 d’une commande qui l’a vu peindre dans l’église toutes les absidioles des six chapelles latérales ainsi que le cul-de-four du chœur.


1. Eugène-Emmanuel Amaury-Duval (1808-1885)
Sainte Barbe
Huile sur toile - 40 x 28,3 cm
Paris, collection particulière
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Il y a quelques années, une esquisse d’Amaury-Duval (ill. 1) était découverte sur une brocante, représentant une sainte en…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.