Décès de Ferdinand W. Neess

1. Ferdinand W. Neess
Photo : Jean-David Jumeau-Lafond
Voir l´image dans sa page

29/1/20 - Disparition et acquisitions - Wiesbaden, Landesmuseum - Le collectionneur Ferdinand-Wolfgang Neess est décédé le dimanche 28 janvier dans sa quatre vingt onzième année à Wiesbaden. Passionné par l’art et la musique depuis son plus jeune âge, Ferdinand Neess a commencé à collectionner l’art de la fin du XIXe siècle il y a presque cinquante ans. La peinture symboliste et les créations décoratives de L’Art nouveau n’ont dès lors cessé de le hanter. Il a ainsi constitué l’une des plus importantes collections mondiales consacrées à cette tendance dont ses amis et les quelques chercheurs qu’il recevait chaleureusement pouvaient admirer la cohérence en même temps que la variété dans sa belle maison Jugendstil. Exceptionnels mobiliers de Gallé, Guimard, Majorelle (ill. 2) et Pankok, porcelaines viennoises (ill. 3) et allemandes, céramiques de Metzner et Dalpayrat, admirables pièces en pâte de verre de Gallé, mais aussi orfèvrerie et luminaires de Tiffany (ill. 4) se répondaient dans les grandes pièces aux couleurs délicates, tandis que des œuvres majeures de von Stuck (ill. 5 et 6) et , Burnes-Jones, Delville, Henri Martin, Lévy-Dhurmer, Wilhelm List, Carlos Schwabe, Gustave Moreau, Fernand Khnopff etc. couvraient les murs de leurs symboles.


2. Louis Majorelle (1859-1926)
Bureau aux orchidées, vers 1900
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Markus Bollen
Voir l´image dans sa page

3. Michael Powolny (1871-1954)
Jeune femme avec roses, 1911-1912
Céramique
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Markus Bollen
Voir l´image dans sa page
4. Louis Comfort Tiffany (1848-1933)
Verre en calice
Verre
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Markus Bollen
Voir l´image dans sa page

La plus belle version de La Nature de Mucha (ill. 7) trônait sur une cheminée. Le souhait de Ferdinand Neess était que cet ensemble ne fût pas dispersé. Grâce à de nombreux efforts et au soutien de son épouse Danielle, le collectionneur était parvenu à organiser la pérennité de ce qu’il appelait l’œuvre de sa vie en offrant toutes ces pièces (plus de 500) au Landesmuseum de Wiesbaden où la collection est désormais présentée définitivement dans une scénographie spectaculaire. Deux publications ont été réalisées lors de l’inauguration de la collection Neess à l’occasion du 90e anniversaire du donateur il y a seulement quelques mois, en juin de l’année dernière, consacrant ainsi la réalisation de son rêve. Personnalité discrète et raffinée, excellent musicien, Ferdinand Neess laissera dans le souvenir de ceux qui l’ont rencontré non seulement l’image d’un connaisseur passionné mais aussi celle d’un homme d’une grande humanité et d’une exquise délicatesse.


5. Franz von Stuck (1863-1928)
Femme chevauchant un centaure
Huile sur toile
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Bernd Fickert
Voir l´image dans sa page

6. Franz von Stuck (1863-1928)
Le Péché
Huile sur toile
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Markus Bollen
Voir l´image dans sa page
7. Alfons Mucha (1860-1939)
La Nature, vers 1899
Wiesbaden, Landesmuseum
Photo : Bernd Fickert
Voir l´image dans sa page

La Tribune de l’Art n’avait pas parlé de cette donation très importante. Nous reproduisons ici quelques œuvres et reviendrons probablement dans d’autres brèves sur certains des plus importants objets, sculptures et peintures que l’on y trouve.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.