Contenu abonnés

91 estampes de Pissarro pour le Van Gogh Museum

1. Camille Pissarro (1830 - 1903)
Camille Pissarro, par lui-même, 1890-1891
Eau forte - 36 x 25,5 cm
Amsterdam ,Van Gogh Museum
Photo : Van Gogh Museum
Voir l´image dans sa page

5/3/19 - Acquisition - Amsterdam, Van Gogh Museum - Délaissant parfois les couleurs pour les valeurs, Camille Pissarro se passionna pour l’estampe, qui fut pour lui un champ d’expérimentation tout au long de sa carrière. Il combina les techniques de manière intuitive (eau-forte, pointe-sèche, lithographie...) et réalisa lui-même ses tirages, ou supervisa leur réalisation, concevant en tout quelque 230 compositions : 130 gravures environ, près de 70 lithographies, et une trentaine de monotypes. Il lui arrivait en outre de conserver les différents états d’une même gravure, qu’il considérait comme des œuvres à part entière, bien qu’ils soient marqués par des accidents et des hésitations. Le Musée Tavet-Delacour de Pontoise en 2017 avait consacré une exposition [1] à cet aspect de son œuvre.


2. Camille Pissarro (1830 - 1903)
Mendiantes, 1894
Eau forte, pointe sèche, et vernis mou sur papier Japon - 38,5 x 25,9 cm
Amsterdam ,Van Gogh Museum
Photo : Van Gogh Museum
Voir l´image dans sa page
3. Camille Pissarro (1830 - 1903)
Mendiantes, 1894
Eau forte, pointe sèche, et vernis mou sur papier - 31,2 x 21,7 cm
Van Gogh Museum, Amsterdam Amsterdam ,Van Gogh Museum
Photo : Van Gogh Museum
Voir l´image dans sa page

Quant au Van Gogh Museum d’Amsterdam, il conservait jusque là quatorze estampes et trois peintures de Pissarro, ainsi que deux œuvres sur papier que l’artiste avait offertes à Theo van Gogh. Il a récemment acquis 91 estampes, issues de la collection Samuel Josefowitz (décédé en 2015), dont un florilège de 42 pièces est exposé du Ier mars au 26 mai.
Nous n’en reproduisons que quelques unes (ill. 1 à 11), mais elles sont visibles sur le site du musée. L’ensemble permet par sa diversité de donner un aperçu de l’œuvre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.