Contenu abonnés

Une première vente d’art ancien chez Bonhams Cornette de Saint-Cyr

1 1 commentaire
1. Le nouveau siège de Bonhams Cornette de Saint-Cyr, avenue Hoche
Voir l´image dans sa page

15/11/22 - Marché de l’art - Paris - Après avoir annoncé sa fusion avec Cornette de Saint-Cyr en juin dernier, Bonhams a donc démultiplié sa présence à Paris, déménageant au cours de l’été vers l’hôtel particulier de l’avenue Hoche (ill. 1) sans pour autant quitter la rue de la Paix où ses bureaux, désormais moins animés, seront semble-t-il réservés à quelques présentations ponctuelles et aux ventes de bijoux. Le changement est cependant radical pour la maison de vente appartenant depuis 2018 au fonds d’investissement britannique Epiris puisque ses équipes françaises, renforcées depuis, passent donc de 300 m2 à plus de 1600 m2. Ce mariage de raison leur permet donc de se redéployer fastueusement dans la capitale française et d’organiser de plus grandes ventes alors que Bonhams est longtemps resté cantonné ici aux ventes de voitures ou de bijoux. Précipitées par le désastreux brexit, les ambitions hexagonales de la société britannique sont désormais matérialisées depuis la rentrée par ce vaste bâtiment du XIXe siècle, comportant cinq étages, où Cornette de Saint-Cyr s’était établi en 2014 après avoir quitté Drouot.

Pour sa vente inaugurale, il y a quelques jours, la maison de vente dispersait donc les derniers vestiges de la collection Rousset, famille propriétaire de la Compagnie de la Chine et des Indes, établie durant des décennies avenue de Friedland. Ces œuvres d’art asiatiques sortaient du champ de La Tribune de l’Art mais nous pouvons cependant observer que ces deux jours de vente furent un beau succès, certes en partie dû aux estimations attractives mais néanmoins incontestables, totalisant près de quinze millions d’euros. Le département d’art ancien entre à son tour dans la danse avec une première vente ce 17 novembre, intitulée « The Classics Paris ». On peut donc admirer ces jours-ci un bel ensemble d’objets variés avec de nombreuses…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.