Contenu abonnés

Un tableau de jeunesse de Pierre-Paul Prud’hon préempté par le Musée des Beaux-Arts de Dijon

Didier Rykner
Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823)
Apothéose du baron de Joursanvault
Huile sur papier marouflé sur toile - 43 x 32 cm
Dijon, Musée des Beaux-Arts
Voir l´image dans sa page

13/2/05 - Acquisition - Dijon, Musée des Beaux-Arts - Ce musée a préempté aujourd’hui même, dans une vente aux enchères à Saint-Germain-en-Laye [1], une huile sur papier marouflé sur toile présentée dans le catalogue comme un Eloge des Arts de l’école française vers 1700. Il s’agit en réalité d’un tableau de Pierre-Paul Prud’hon peint en 1780 et c’est sous cette identification qu’il a été finalement annoncé lors de la vente.

Son titre réel est Apothéose du baron de Joursanvault [2]. Celui-ci était un noble de Beaune, qui avait parrainé Prud’hon à la loge de la Bienfaisance de la ville [3]. On voit sur le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.