Contenu abonnés

Cinq dessins de Prud’hon préemptés par le Musée des Arts décoratifs

22/11/21 - Acquisitions - Paris, Musée des Arts décoratifs - Cinq dessins en quatre lots (l’un comportait deux feuilles sur un même montage) : c’est un grand chelem qu’a réussi le Musée des Arts décoratifs de Paris en emportant chez Christie’s, lors de la vente Marcille (voir la brève du 21/11/21) tous les projets décoratifs impériaux de Pierre-Paul Prud’hon, pour un total (avec les frais) de 110 000 €. Ces acquisitions ont été possibles avec la participation du Fonds du Patrimoine et grâce à la générosité de plusieurs mécènes : Hubert et Mireille Goldschmidt, Lionel Sauvage et Krystyna Campbell Pretty, qui viennent ainsi saluer un musée dont nous ne cessons de célébrer l’activité, notamment celle de son cabinet des Arts Graphiques.


1. Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823)
Projet du berceau du roi de Rome
Pierre noire, plume et encre noire, lavis gris, craie blanche - 39,3 x 27 cm
Préempté par le Musée des Arts décoratifs de Paris
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Les quatre premières feuilles sont des études préparatoire pour le berceau du roi de Rome aujourd’hui conservé à Vienne au palais de la Hofburg. Le dessin de ce meuble fut commandé à l’artiste par Nicolas Frochot, préfet de la Seine. Les sculptures furent modelées par Henri-Victor Roguier d’après Prud’hon, et le berceau fut fondu et ciselé en vermeil par Odiot et Thomire avant d’être offert au couple impérial. Une feuille montre le berceau de profil (ill. 1), tel qu’il a été réalisé et qu’il est décrit en 1811 : « la Gloire, planant sur le Monde, soutient la Couronne Triomphale et celle de l’Immortalité, au milieu de laquelle brille l’Astre Napoléon. Un jeune Aiglon, placé au pied du Berceau, fixe l’Astre du Héros ; il entr’ouvre ses ailes et semble essayer de voler jusqu’à lui [1] ».


2. Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823)
Le Génie de la Justice et le Génie de la Force
Pierre noire et craie blanche - 23,2 x 33,6 cm
Préempté par le Musée des Arts décoratifs de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.