Contenu abonnés

Un rare miroir Renaissance pour San Francisco

4/3/21 - Acquisition - San Francisco, Fine Arts Museum, Legion of Honor - Rarissime témoignage de l’orfèvrerie d’apparat civile génoise de la Renaissance - largement fondue au fil des siècles -, un somptueux miroir en argent et argent doré exécuté par le liégeois Balthasar Martines (ill. 1 à 3) a rejoint la collection d’arts décoratifs européens du Legion of Honor Museum de San Francisco. Il a été acquis à l’automne 2020 auprès de la galerie Kugel à Paris [1] qui l’avait présenté un an auparavant à la TEFAF New York.


1. Balthasar Martines (Actif à Gênes vers 1565-1575)
Miroir représentant les cinq sens aux armoiries de Doria
Argent et argent doré repoussé, or émaillé - 35, 5 x 25, 5 cm
San Francisco, Legion of Honor Museum
Photo : Galerie Kugel
Voir l´image dans sa page

Balthasar Martines, originaire de Liège, fut l’un des plus célèbres orfèvres actifs à Gênes au XVIe siècle. La ville conserve deux reliefs qu’il réalisa entre 1567 et 1569 pour la Cassa del Corpus Domini, représentant Le Christ devant Caïfe et Le Christ devant Pilate au Museo del Tesoro del Duomo di San Lorenzo. Illustre foyer d’orfèvrerie aux XVIe et XVIIe siècles, Gênes accueillit nombre d’artisans étrangers venus répondre, aux côtés des locaux, aux prestigieuses commandes publiques, religieuses et privées régentées par les grandes familles patriciennes. Du foyer flamand au siècle suivant, le Rijksmuseum conserve une boîte en argent au décor virtuose en haut relief réalisé par Mattheus Melijn pour la famille Spinola. Le miroir qui rejoint San Francisco porte, lui, les armes d’alliance des familles Doria et Lomellini au centre de la partie inférieure du cadre. Les armoiries émaillées sont enserrées dans un cartouche au motif de cuirs découpés couronné d’un petit mascaron. L’ensemble repose sur un plus large mascaron, lui-même enserré dans un petit cartouche de cuirs découpés. Il est encadré de deux putti tenant des guirlandes de fruits et de fleurs. À gauche du cartouche…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.