Un prix et des acquisitions pour le Musée napoléonien du château de Fontainebleau

Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

27/2/19 - Acquisitions et mécénat - Fontainebleau, Château, Musée Napoléon Ier - Le Prix Drouot des Amateurs du Livre d’art a été décerné le 21 février dernier à l’hôtel Drouot. Plusieurs livres avait été sélectionnés dont Delacroix de Dominique de Font-Réaulx, chez Cohen & Cohen, Charles et Marie-Laure de Noailles. Mécènes du XXe siècle, par Alexandre Mare et Stéphane Boudin-Lestienne, chez Bernard Chauveau Éditeur, Mucha et l’art nouveau, par Philippe Thiébaut aux éditions Chêne, Montparnasse 1900-1930 Art nouveau Art déco, par Maurice Culot, Patrice Maire et France de Griessen chez AAM Éditions et Château de Villette. Fastes d’un décor à la française, avec un texte de Guillaume Picon et des photographies de Bruno Ehrs.

Le lauréat du prix, décerné par un jury où l’on pouvait trouver notamment Nicolas Chaudun, Adrien Goetz, Pierre Rosenberg et Thierry Sarmant, fut finalement Christophe Beyeler, conservateur au château de Fontainebleau, pour son ouvrage Napoléon. L’Art en majesté. Les collections du musée Napoléon Ier de Fontainebleau.
Cela nous permet de parler du nouvel aménagement de ce musée Napoléon Ier, rouvert en 2018, qui se trouve installé au premier étage de l’aile droite lorsque l’on entre dans la cour d’honneur du château, et qui a vocation, on l’espère le plus rapidement possible, à s’agrandir au second étage où la place existe mais qui nécessite une importante restauration.

Nous ne détaillerons pas le parcours, qui s’ordonne logiquement depuis le début de l’Empire jusqu’à sa chute, ni l’ouvrage remarquablement illustré qui reproduit certaines des œuvres les plus importantes du parcours et dont l’objectif, collant ainsi au plus près au musée, est de conter l’histoire de l’Empire grâce aux œuvres d’art. Mais nous soulignerons, une fois de plus, à quel point le château de Fontainebleau est actif pour les acquisitions, notamment dans ce domaine napoléonien. Nous avons en effet, depuis quelques années, essayé de suivre au plus près les nombreux achats et dons (voir les articles), mais nous nous sommes pourtant aperçus, à la fois lors de notre visite, et en étudiant ce livre, que le parcours recélait de très nombreuses nouveautés dont nous n’avions pas encore parlé. Nous les publierons donc en ayant conscience de ne sans doute pas parvenir encore à être exhaustif. Nous commencerons par les céramiques, en y incluant deux achats très récent que nous a communiqués Christophe Beyeler.


1. Manufacture parisienne de porcelaine
Tasse et soucoupe « Bataille d’Austerlitz » du 2 décembre 1805, vers 1806
François Gonord (1757-1822)
Porcelaine - H. 6,2 cm (tasse) ; D. 12,5 cm (soucoupe)
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

- Tasse et sa soucoupe « Bataille d’Austerlitz » (ill. 1), préemptées chez Osenat le 9 décembre 2018 pour 4 000 € frais compris.
Un des objectifs du musée napoléonien de Fontainebleau est de présenter « la France et l’Europe sous l’œil et dans la main de Napoléon ». La géographie est donc un sujet important qui est évoqué ici avec une soucoupe montrant un plan de la bataille d’Austerlitz.


2. Manufacture impériale de Sèvres
Deutsch (peintre actif à la manufacture entre 1803 et 1817)
Pot à lait du prince Borghèse, avant le 31/12/1808
Porcelaine - H. 20 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée nationa du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

- Pot à lait (ill. 2) du prince Camille Borghèse (époux de Pauline Bonaparte) : préempté pour 1 875 € avec les frais lors de la même vente. Ce pot à lait faisait partie d’un cabaret, désormais dispersé. Si les pièces à l’origine Borghèse sont rares dans les collections publiques françaises, le château de Fontainebleau avait notamment reçu en legs en 2005 seize pièces orfévrées aux armes Borghèse. La souscription en cours dont nous parlons un peu plus loin comprend également une partie du service en porcelaine de Sèvres acquis par le prince Borghèse, qui reste encore à acquérir.


3. Manufacture impériale de Sèvres
François Gonord (1757-1822)
Assiette décorée d’une carte de l’Empire français, 1808
Porcelaine dure - D. 23,5 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Osenat
Hors frais 7500 €
Voir l´image dans sa page

Assiette décorée d’une carte de l’Empire français (ill. 3), préemptée chez Osenat lors d’une vente à Rueil-Malmaison le 21 septembre 2014 pour 7 500 € sans les frais. Comme pour la soucoupe « Bataille d’Austerlitz », cette assiette est décorée d’une carte par François Gonord qui avait mis au point un procédé permettant de reproduire des cartes directement sur un support de porcelaine.


Manufacture impériale de Sèvres
Sucrier "aigle" du service de Cambacérès, 1807
Porcelaine dure - 24 x 31,5 x 18,5 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national
Voir l´image dans sa page

- Sucrier « aigle » du service Cambacérès (ill. 4), préempté chez Osenat lors d’une vente le 20 novembre 2016 à Fontainebleau pour 12 500 € sans les frais. Il faisait partie d’un service offert par Napoléon à l’archichancelier de l’Empire en 1807.


5. Manufacture impériale de Sèvres
Jean-François Robert (1778-1855)
Assiette du service de Cambacérès
Vue de l’étang de Fontainebleau et de la cour des Fontaines, 1806
Porcelaine dure - D. 23,3 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

- Assiette avec vue de l’étang et de la cour des Fontaines de Fontainebleau (ill. 5) faisant partie du même service Cambacérès que le sucrier. Elle a été acquise auprès de galerie Voltaire Antiquités, Vandermeersch S. A.


6. Manufacture nationale de Sèvres
Assiette avec la parque Lachésis
du service de dessert fond nankin à figure, 1802-1803
Porcelaine dure - D. 23,6 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page
7. Manufacture nationale de Sèvres
Assiette avec le peintre céramiste
du service de dessert fond nankin à figure, 1802-1803
Porcelaine dure - D. 23,6 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

8. Manufacture nationale de Sèvres
Assiette avec Terpsichore
du service de dessert fond nankin à figure, 1802-1803
Porcelaine dure - D. 23,6 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page
9. Manufacture nationale de Sèvres
Assiette avec Apollon et Compotier
du service de dessert fond nankin à figure, 1802-1803
Porcelaine dure - D. 23,6 cm (assiette) ; 27,2 cm (compotier)
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

- Quatre assiettes et un compotier du service à dessert « fond nankin à figures » (ill. 6 à 9). Ce service, composé à l’origine de 110 pièces (72 assiettes et 38 pièces de forme), fut utilisé pour le séjour du pape Pie VII à Fontainebleau en novembre 1804. L’assiette avec Lachésis a été acquise chez Camille Leprince en 2016, celle avec le peintre céramiste a été préemptée [lieu et prix à préciser] en 2014 avec le concours de Me Thirerry Jové-Dejaiffe et les trois autres pièces ont été préemptées chez Osenat le 20 novembre 2016 : les assiettes, respectivement 14 375 € (avec frais) et 8 500 € (avec frais), le compotier 12 500 € (avec frais).


10. Manufacture impériale de Sèvres
Jean-Marie Degault (1765-1818)
Vase fuseau orné du portrait en camée d’Auguste, 1811-1814
Porcelaine dure - 55 x 19,5 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : RMN-GP/A. Didierjean
Voir l´image dans sa page

Nous avions signalé lors de la présentation de la souscription lancée par Fontainebleau (voir la brève du 30/8/16) qu’un Vase orné du profil de Jules César allait être acquis, tandis que son pendant devait être acheté grâce à la souscription. Le premier l’a donc été [1] (ill. 10) et on espère que le second, actuellement en dépôt au château, le sera bientôt.


11. Manufacture impériale de Sèvres
Marie-Victoire Jaquotot (1772-1855)
Pierre-André Le Gay (1772-1817)
Jean Georget (actif à Sèvres de 1801 à 1823)
Cabaret de princesses de la Famille impériale, 1812
Porcelaine dure, vermeil (anse des tanses)
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : photographie non identifié
Voir l´image dans sa page
12. Manufacture impériale de Sèvres
Marie-Victoire Jaquotot (1772-1855)
Cabaret de princesses de la Famille impériale, 1812
Théière ornée d’un portrait de Marie-Louise
Porcelaine dure, vermeil
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château
Voir l´image dans sa page

Depuis notre dernière brève consacrée aux acquisitions réalisées grâce à cette souscription, d’autres œuvres ont pu entrer dans les collections du château. Parmi elles : le cabaret orné des portraits des princes et des princesses de la famille impériale (ill. 11 et 12), offert par l’impératrice Marie-Louise à Madame Mère, mais aussi deux présents offerts par Marie-Louise aux dames de sa maison : une coupe ornée de peintures de Jacques François Joseph Swebach-Desfontaines et sa soucoupe (ill. 13) et une tasse et sa soucoupe ornées du portrait de l’impératrice Marie-Louise (ill. 14). Le premier ensemble a été acquis grâce au mécénat d’Aurignac Finance, et le second grâce notamment au mécénat de de Mme Valérie Cerbourg-Renault et de Mme Juliette Glickman.


13. Manufacture impériale de Sèvres
Jacques François Joseph Swebach-Desfontaine (1769-1823)
Coupe avec une peinture Course de chevaux au Champ-de-Mars et sa soucoupe
Porcelaine dure - H. 12,5 cm (coupe) ;
D 22,2 cm (soucoupe)
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page
14. Manufacture impériale de Sèvres
Pierre-André Le Guay (1772-1817)
Tasse ornée du portrait de Marie-Louise et sa soucoupe, 1811
Porcelaine, vermeil - H. 11,9 (tasse) ; D. 15,8 (soucoupe)
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

Signalons enfin que le magnifique cabinet égyptien (ill. 15), l’ensemble le plus important (et le plus onéreux) proposé à la souscription, est actuellement en cours d’acquisition par le château, en trois tranches. Il restera donc à acquérir le Vase avec le portrait d’Auguste, pendant de celui avec le portrait de Jules César dont nous parlions plus haut, le Vase avec le portrait de Marie-Louise et, enfin, le service Borghèse. Rappelons que ces pièces sont classées trésors d’importance patrimoniale majeure, ce qui donne droit pour les entreprises à une déduction fiscale de 90%. Souhaitons que de généreux (et riches) donateurs lisent ces lignes.


15. Manufacture impériale de Sèvres
Cabatet égyptien de la duchesse de Montebello, 1813
Porcelaine dure
En cours d’acquisition par le Musée national du château de Fontainebleau
Photo : Musée national du château de Fontainebleau
Voir l´image dans sa page

Nous complèterons cette brève très bientôt en signalant les acquisitions d’œuvres autres que les céramiques.


Christophe Beyeler, Napoléon. L’Art en majesté. Les collections du musée Napoléon Ier de Fontainebleau, 2018, Édition de Monza, 216 p., 39 €. ISBN : 9782916231433.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.