Contenu abonnés

Un panneau de prédelle redécouvert en Italie acquis par Libourne

8/12/20 - Acquisition - Libourne, Musée de beaux-arts - Fruit d’une admirable collaboration, un panneau de prédelle redécouvert en Italie (ill. 1) a pu rejoindre deux de ses pendants (ill. 2 et 3) dans les collections du Musée des beaux-arts de Libourne. L’histoire débute en février dernier lorsque Matteo Gianeselli [1], conservateur des peintures au Musée national de la Renaissance, informe le musée libournais de la mise en vente imminente, par la maison florentine Pandolfini, d’un panneau « de l’école italienne du XVIe siècle » qu’il a identifié comme faisant partie d’une prédelle démembrée attribuée au peintre lucquois Michelangelo di Pietro Membrini. Libourne en conserve deux précieux éléments, déposés par la Ville de Créon depuis 2003, les deux seuls connus à ce jour. L’ensemble était vraisemblablement constitué à l’origine de quatre ou cinq panneaux, probablement destinés à un édifice dominicain de Lucques ou de ses environs au nord-ouest de Florence, au cours de la première décennie du XVIe siècle. L’œuvre étudiée sur place par la spécialiste italienne Roberta Bartoli et le restaurateur florentin Roberto Bellucci, est dans un bon état de conservation. Très réactif, le musée des Beaux-Arts de Libourne réussit, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine, à se porter acquéreur du panneau mis en vente à peine quelques semaines plus tard, le 3 mars, et l’emporte pour seulement 1 500 euros, son estimation basse. Suivit un confinement des plus contraignants. L’autorisation de sortie du territoire italien fut largement reportée et il fallut attendre le mois d’octobre pour que soient enfin réunis les trois panneaux à Libourne (ill. 4).


1. Michelangelo di Pietro Membrini (1489-1521)
Scènes de la vie de saint Dominique : Les Docteurs de l’Église
Huile sur bois - 22,5 x 35,5 cm
Libourne, Musée des beaux-arts
Photo : Musée des beaux-arts de Libourne
Voir l´image dans sa page

Tous trois mettent en…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.