Contenu abonnés

Un nouveau buste de Biennais rejoint Fontainebleau

1. Martin Guillaume Biennais (1764-1843)
Buste de Joachim Murat
Cire rose, socle en acajou et ébène - 26,5 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : SVV Deloys
Voir l´image dans sa page

31/1/22 - Acquisition - Fontainebleau, Musée Napoléon - L’apparition d’un ensemble d’objets directement issus de la descendance de Martin Guillaume Biennais ne pouvait qu’exciter l’intérêt des amateurs qui se pressèrent à l’hôtel des ventes d’Angers le mercredi 19 janvier lors de la vente organisée par Xavier de la Perraudière et Florian d’Oysonville (SVV Deloys). Si l’un des nécessaires qui firent la réputation de l’ancien tabletier devenu orfèvre de l’Empereur resta sur le carreau, les trois petits bustes de napoléonides qui constituaient les pièces les plus intéressantes de la vente remportèrent un joli succès aux enchères. La pièce phare de cet ensemble était bien sûr le rarissime modèle en cire rose (ill. 1) représentant Joachim Murat, qui dépassa aisément son estimation initiale et fut adjugé 27 000 € marteau avant d’être immédiatement préempté pour le Musée Napoléon Ier du château de Fontainebleau. Reposant sur un piédouche de bois mouluré et laqué gris, lui-même placé sur une base carrée d’ébène, l’effigie du beau-frère de l’Empereur se dresse sur une colonne d’acajou ornée du chiffre M en rinceaux de bronze ciselé et doré, surmonté d’une couronne impériale. Selon Christophe Beyeler, qui veille avec ardeur sur les collections napoléoniennes du château de Fontainebleau, ce chiffre est probablement postérieur et aurait été substitué à un monogramme JN - pour Joachim Napoléon - comparable à celui qui orne le piédestal d’une autre version du buste conservée dans une collection particulière suisse.

2. Martin Guillaume Biennais (1764-1843)
Buste de Joachim Murat
Cire rose, socle en acajou et ébène - 12,5 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : SVV Deloys
Voir l´image dans sa page

Ce précieux petit objet…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.