Contenu abonnés

Un Louvre plus ouvert

9 9 commentaires

Dans quelques jours cela fera un an que Laurence des Cars, nommée en mai 2021 (voir l’article) en remplacement de Jean-Luc Martinez à la tête du Louvre, aura pris ses fonctions (le 1er septembre). Un an, c’est évidemment trop court pour un bilan, compte tenu de l’état dans lequel le précédent président-directeur avait laissé les lieux.
Nous avons déjà parlé d’une des premières décisions actée, dont nous espérons pour bientôt la mise en œuvre : l’abandon des salles « d’interprétation » et « du Louvre d’hier et du demain » dans le pavillon de l’Horloge (voir cet article). Nous reviendrons bientôt sur ce chantier à venir, comme nous parlerons du retour de vraies expositions temporaires dans les salles que l’ancien directeur avait rebaptisé absurdement « petite galerie [1] », de l’ouverture de nouvelles entrées, décisions qui semblent toutes également actées même si elles n’ont à notre connaissance pas fait l’objet de communications officielles ou du retour des nocturnes au moins le vendredi effectif depuis quelques mois.

1. Plan de fermeture des salles du Louvre jusqu’au 30 septembre
(en réalité, beaucoup de salles indiquées comme fermées sont ouvertes)
Voir l´image dans sa page

Nous parlerons ici des salles dont beaucoup d’entre elles étaient jusqu’à l’an dernier réputées ouvertes, mais en réalité fermées (voir l’article). Nos récentes visites (et nos échanges avec le service de communication du musée) ont montré qu’aujourd’hui la situation s’est beaucoup améliorée. Si certaines d’entre elles sont fermées pour de longs mois, en raison de travaux (notamment une partie du département des Objets d’art, en raison de problèmes structurels), le Louvre est beaucoup plus accessible aujourd’hui qu’il ne l’était hier. On peut même dire que des salles réputées fermées sont en réalité ouvertes, ce qui s’avère un peu difficile à comprendre pour le public. Ainsi, le plan de fermeture des salles (ill. 1) disponible sur le site du musée (valable pour…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.