Contenu abonnés

Un grand marbre d’Alfred Boucher pour Nogent-sur-Seine

3 3 commentaires
1. Alfred Boucher (1850-1934)
Volubilis, vers 1897
Marbre blanc - 120,5 x 82,5 x 54,5 cm
Nogent-sur-Seine, Musée Camille Claudel
Photo : Bowman Sculpture
Voir l´image dans sa page

11/1/23 - Acquisition - Nogent-sur-Seine, Musée Camille Claudel - Si le nouveau nom du musée de sculpture de Nogent-sur-Seine a la vertu d’attirer de nombreux visiteurs, il a aussi l’inconvénient d’occulter la riche histoire de ses collections dont la célèbre sculptrice ne constitue en effet que l’ultime chapitre. Inaugurée en 1902, l’institution municipale s’appelait naguère « musée Paul-Dubois-Alfred Boucher », en hommage à ces deux grands noms méconnus de la sculpture française du XIXe siècle qui contribuèrent à créer le musée de la ville où naquit le premier et étudia le second. Les œuvres de Paul Dubois et Alfred Boucher - qui furent les premiers à déceler le talent de la jeune Camille Claudel - parsèment logiquement les salles du musée nogentais redéployé dans de nouveaux bâtiments depuis le printemps 2017 (voir l’article) mais il reste toujours possible d’étoffer une collection de référence, surtout lorsqu’elle est riche de plâtres issus du fonds d’atelier de ces artistes. Au cours des années 1980 et 2000, l’institution n’a donc pas manqué d’acquérir de nouvelles œuvres d’Alfred Boucher et vient de s’enrichir d’un grand marbre, Volubilis, acheté auprès de la galerie Bowman Sculpture (ill. 1). Cette somme a pu être réunie par la Ville de Nogent-sur-Seine grâce au soutien de l’État, à travers le Fonds du Patrimoine du ministère de la Culture mais aussi de la région Grand Est via le Fonds régional d’acquisition pour les musées (FRAM), du département de l’Aube, des Amis du Musée Camille Claudel ainsi que d’un mécène particulier, M. Jean-Eudes Maccagno.

2. Vue du monument funéraire de Ferdinand Barbedienne au cimetière du Père-Lachaise, orné de sculptures d’Henri Chapu et d’Alfred Boucher
Photo : Touron66 (domaine public)
Voir l´image dans sa…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.