Contenu abonnés

Un dessin de François Lemoyne préempté par Versailles

1/7/20 - Acquisition - Versailles, Musée national du château - «  L’amour de la vertu élève l’homme au-dessus de lui-même et le rend supérieur aux travaux les plus difficiles et les plus périlleux  [1] » Telle est l’idée qui sous-tend le décor du Salon d’Hercule au château de Versailles, dont le plafond fut peint par François Lemoyne entre 1733 et 1736.
Hercule, juché sur son char, est mené vers Jupiter par cet Amour de la Vertu incarné par un jeune garçon ailé aux traits gracieux (ill. 1). Une esquisse inédite de son visage était mise aux enchères ce matin par Millon (ill. 2). Estimée entre 40 et 60 000 euros, elle a été adjugée 182 000 euros (avec les frais) et préemptée par Versailles. Elle sera ajoutée au catalogue raisonné de Lemoyne révisé par Jean-Luc Bordeaux.


Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.