Contenu abonnés

Un coffret en porcelaine de Sèvres acquis par le Musée du Louvre

1. Manufacture de Sèvres
Coffret à bijoux dit coffret roman, 1846-1853
Porcelaine dure et bronze doré - 21 x 28,5 x 23,5 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Studio Sébert / Beaussant-Lefèvre
Voir l´image dans sa page

14/11/19 - Acquisition - Paris, Musée du Louvre - C’est un magnifique objet (ill. 1) qui suscitait depuis quelque temps l’admiration des amateurs, les amoureux des arts décoratifs du XIXe siècle espérant secrètement qu’il puisse rejoindre les collections nationales. C’est chose faite : le Musée du Louvre n’a pas manqué de faire valoir son droit de préemption lors de la vente organisée cette après-midi chez Beaussant-Lefèvre à l’hôtel Drouot et a donc emporté pour 26 000€ marteau [1] ce très beau coffret historiciste réalisé à la Manufacture de Sèvres. Cet achat a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation La Marck, nom familier aux lecteurs de La Tribune de l’Art : fidèle mécène du Musée du Louvre [2] et plus particulièrement du département des Objets d’art, la Fondation La Marck a permis l’acquisition de nombreuses pièces majeures au cours des dernières années.


2. Ferdinand Régnier (1812-1848)
Coffret roman, 1845
Aquarelle et crayon graphite sur papier, 29 x 46 cm
Sèvres, Musée national de Céramique
Photo : Cité de la Céramique
Voir l´image dans sa page
3. Ferdinand Régnier (1812-1848)
Coffret roman, 1845
Aquarelle et crayon graphite sur papier, 29 x 46 cm
Sèvres, Musée national de Céramique
Photo : Cité de la Céramique
Voir l´image dans sa page

En décembre 1845, Ferdinand Régnier reçut 180 francs pour « un dessin de coffret composé et colorié dans le style roman ». Les archives de la Manufacture de Sèvres conservent encore plusieurs dessins de la main de l’ornemaniste - nous en reproduisons deux (ill. 2 et 3) ici, qui portent aussi des annotations d’Alexandre Brongniart, directeur de la Manufacture de Sèvres pendant près de cinquante ans - pour ce fameux coffret roman qui…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.