Contenu abonnés

Quelques tableaux en vente ce week-end

1. Nicolas de Largillierre (1656-1746)
Portrait d’un jeune abbé, vers 1680-1685
Huile sur toile ovale - 60 x 56 cm
En vente chez Coutau-Bégarie à l’hôtel Drouot le 28/5
Photo : Coutau-Bégarie
Voir l´image dans sa page

26/5/21 - Marché de l’art - Dans la capitale comme en province, les ventes aux enchères repartent de plus belle en cette fin de printemps, promettant de belles surprises pour le mois de juin où les vacations s’enchaîneront pour les dessins, les tableaux anciens ou encore les sculptures ; nous reviendrons prochainement sur les pépites des prochaines semaines mais les festivités commencent en réalité dès les prochains jours. Il nous semblait donc important de retenir quelques œuvres intéressantes dans les ventes de ce week-end, où nous avons sélectionné neuf peintures dans trois ventes organisées à Paris, à Lyon et à Neuilly. C’est Coutau-Bégarie qui ouvre le bal en cette fin de semaine à l’hôtel Drouot : la sélection de meubles et d’objets d’art proposée après-demain est bien sûr dominée par l’extraordinaire plaque en émail du Maître de l’Énéide dont nous avions déjà parlé (voir l’article), chef-d’œuvre absolu qu’on rêve de voir rejoindre les collections publiques. Ce n’est cependant pas une raison pour oublier le charmant portrait d’un jeune abbé (ill. 1) de Nicolas de Largillierre, qui avait été exposé au Petit Palais en 1928 et qui orne la couverture du catalogue.


2. École française, entourage d’Adam Frans van der Meulen (1632-1690) ?
Vue du château et du village de Seigneulay, vers 1680
Huile sur toile agrandie en partie haute - 145 x 192 cm
En vente chez Coutau-Bégarie à l’hôtel Drouot le 28/5
Photo : Coutau-Bégarie
Voir l´image dans sa page
3. Joseph-Nicolas Robert-Fleury (1797-1890)
L’exécution du doge Marino Faliero, 1844
Huile sur toile - 211 x 263 cm
En vente chez Coutau-Bégarie à l’hôtel Drouot le 28/5
Photo : Coutau-Bégarie
Voir l´image dans sa page

On admire aussi tout…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.