Contenu abonnés

Quelques espoirs après le déjeuner d’Emmanuel Macron avec des directeurs de musées

Didier Rykner
Emmanuel Macron
Photo extraite de la vidéo d’une
conférence de presse (elysee.fr)
Voir l´image dans sa page

Le 14 mars dernier, le président de la République, Emmanuel Macron, recevait pour un déjeuner vingt-six directeurs de musées français. Cinq journalistes étaient conviés, mais pas La Tribune de l’Art, ce qui n’est pas très grave car nous pourrons tout de même donner à nos lecteurs les informations les plus complètes sur ce sujet.

Seuls deux directeurs de musées de province étaient présents, Michel Hilaire et Sylvain Amic. Si Paul Lang, nouveau directeur des musées de Strasbourg, avait été convié mais ne pouvait être présent car encore au Canada, la plupart des autres directeurs des grands musées de région n’avaient pas été invités. La France n’est pas Paris, et cet ostracisme est un peu gênant. De même, si le Musée des Arts décoratifs était représenté par son président David Caméo et par Olivier Gabet, directeur du musée, certains établissements publics n’étaient représentés que par leur président qui, aux dernières nouvelles, ne sont pas les directeurs des musées. Ainsi Serge Lasvignes était là pour le Centre Pompidou, mais pas Bernard Blistène, le directeur du musée national d’Art Moderne. Et Catherine Pégard représentait Versailles, alors que le directeur des châteaux de Versailles et de Trianon est Laurent Salomé. Une autre absence était moins choquante : celle de Vincent Berjot, l’actuel directeur général des Patrimoines (et donc en charge des musées), ce qui tend à confirmer le bruit de son prochain départ.

Si l’on peut se réjouir néanmoins que le président de la République manifeste ainsi son intérêt pour les musées, certains participants s’étonnaient en privé qu’une telle réunion, qui avait pour objectif de faire le point sur quelques grandes questions touchant à la politique des musées, ne soit pas initiée et menée par le ministère de la Culture. Mais cela n’est pas vraiment surprenant compte tenu des insuffisances de la ministre. Emmanuel…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.