Contenu abonnés

Musée Lorrain : quelques précisions utiles (à l’intention du maire de Nancy)

1. La cour du Musée Lorrain
À gauche, l’écurie du XVIIIe siècle qui doit être démolie
On voit, juste derrière, dépasser le Palais du Gouvernement
À droite, le palais du XVIe siècle
Voir l´image dans sa page

Notre article sur le chantier du Musée Lorrain a manifestement fait mouche puisque la presse locale l’a largement repris. L’Est Républicain d’abord, La Semaine (édition de Nancy) ensuite, ainsi que France 3 Lorraine qui en fera un sujet dans le journal régional, sans doute ce week-end.

Le Maire de Nancy a déclaré au journaliste de La Semaine que l’article de La Tribune de l’Art « comporte beaucoup d’erreurs ». Nous mettons au défi Laurent Hénart de citer une seule erreur dans notre article. À moins - mais nous ne pouvons le croire - qu’il réfute le fait d’« être notoirement connu pour être un ami du patrimoine ».
Car les arguments qu’il « récuse » et les informations qu’il « juge erronées » soient sont exactes, soit ne sont pas les nôtres. Reprenons-les une à une :

- « le mur séparant le jardin du Palais Ducal du jardin du Palais du Gouvernement n’appartient pas au secteur classé [...] UNESCO pas plus que le Palais Ducal lui-même. » Où, Laurent Hénart a-t-il lu le contraire ? Nous expliquons que l’ensemble se trouve « à proximité de la place de la Carrière inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO » ; or le plan indiquant les délimitations de la zone inscrite, que l’on trouve sur le site internet de l’UNESCO, est sans ambiguïté aucune (ill. 2). Le palais du gouvernement est entièrement inclus dedans. Comme on peut le voir donc, le mur du XVIIIe siècle comme l’écurie sont exactement à la frontière de la zone patrimoine mondiale. Il est difficile de prétendre détruire ces monuments et construire un bâtiment en verre en affirmant que le site UNESCO n’est pas impacté.


2. Plan de la zone inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO
Voir l´image dans sa page

- « le bâtiment de "fond de cour" à été construit au 19e siècle et intégralement reconfiguré au…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.