Contenu abonnés

Les Offices reçoivent un tableau de Mascagni

9/9/21 - Acquisition - Florence, Galerie des Offices - Le neuvième et dernier cercle de l’Enfer est celui de la trahison et le châtiment est celui de la glace : les damnés ont le corps figé dans les eaux gelées du Cocyte, emprisonnés jusqu’à la taille ou jusqu’au cou selon qu’ils ont trahi leur famille, leur patrie, leurs hôtes ou leurs bienfaiteurs. Parmi eux se tient Ugolin Della Gherardesca, qui fut tyran de Pise au XIIIe siècle. Il commença par trahir les Gibelins en passant du côté des Guelfes, puis sortit opportunément indemne de la bataille navale de la Meloria au cours de laquelle la flotte pisane fut anéantie, ou presque, par la flotte génoise. Il prit le pouvoir, gouverna par la terreur et fut renversé par l’archevêque Ruggeri Ubaldini, qui le fit enfermer dans la tour Muda avec ses deux fils et ses deux petits-fils, tous condamnés à mourir de faim. L’histoire retient qu’Ugolin finit par manger les corps de ses enfants morts, davantage tiraillé par son estomac que par ses scrupules.


Fra ’Arsenio, né Donato Mascagni ( vers 1570 - 1637)
Le Comte Ugolin, vers 1611
Huile sur toile - 148 x 206 cm
Florence, Galerie des Offices
Photo : Galerie des Offices
Voir l´image dans sa page

Les représentations peintes de cet épisode sont relativement rares aux XVIe et XVIIe siècles, ce qui rend d’autant plus précieuse la récente acquisition de la Galerie des Offices. Les Amis américains du musée lui ont en effet offert un tableau peint vers 1611 par Donato Mascagni, dit Fra Arsenio. Conservé jusque là dans une collection privée, il avait été exposé au Palais Fesch en 2011 qui avait mis l’honneur « Florence au Grand Siècle, entre peinture et littérature » (voir l’article). Ce don est réalisé à l’occasion du 700e anniversaire de la mort de Dante et Ugolin rejoint aux Offices d’autres damnés de l’Enfer : Francesca da Rimini et Paolo Malatesta, représentés par Nicola Monti en 1810, dans un tableau acheté en 2020 (voir la brève du 10/3/21). Si cet…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.