Contenu abonnés

Les exceptionnelles sculptures du jubé de Notre-Dame

1 1 commentaire

25/3/22 - Patrimoine - Paris, cathédrale Notre-Dame - Nous avons appris, comme nos confrères, les découvertes archéologiques effectuées à la croisée du transept (ill. 1) grâce à un communiqué du ministère de la Culture. Celui-ci, néanmoins, n’a pas cru bon de nous inviter à la visite de presse qu’il a organisée quelques jours plus tard. Nous l’en remercions très sincèrement, car cela nous a permis d’y aller aujourd’hui, ce que nous n’aurions pas pu faire si nous avions déjà pu nous rendre sur le chantier. Celui-ci se terminant ce vendredi, nous avons vu tout ce qui était important et surtout plusieurs éléments sculptés de l’ancien jubé, encore en place dans le sol. Cela nous permet de publier des photos d’œuvres extraordinaires que nul n’avait pu admirer depuis plus de trois siècles.


1. Vue du chantier de fouilles à la croisée du transept de Notre-Dame et de la forêt d’échafaudage qui l’entoure
Photo : Didier Rykner (25/3/22)
Voir l´image dans sa page
2. Sarcophage trouvé dans les fouilles de la croisée du transept
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

3. France, vers 1230
Adam et Eve et la chaudière de l’Enfer
Pierre calcaire - 82 x 52 x 46 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : RMN-GP/Mathieu Rabeau
Voir l´image dans sa page

La découverte du sarcophage dont tout le monde a parlé (ill. 2) n’a rien de vraiment exceptionnel même si le bon état de conservation du corps qui s’y trouve en fait un objet d’étude intéressant pour les archéologues : pratiquement toutes les églises et cathédrales médiévales servaient de lieu de sépulture. Notons que sa datation, évoquée comme du XIVe siècle, n’est pas du tout certaine pour l’instant. Si pour l’archéologie et l’histoire ce sarcophage a donc un intérêt indéniable, du point de vue artistique, celui qui nous occupe, il ne semble pas en avoir, à moins qu’il contienne des objets précieux. Il n’en va pas de même pour les fragments du jubé datant du troisième…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.