Le projet d’aménagement du chœur de Saint-Saturnin suspendu

Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

3/9/12 - Patrimoine - Saint-Saturnin, église - A la fin de la messe du dimanche 2 septembre 2012, le père Couhert, curé de la paroisse Saint-Saturnin, a déclaré : « dans un souci de paix ecclésiale, j’ai décidé, en accord avec l’archevêque, de suspendre tout projet d’aménagement intérieur de l’église de Saint-Saturnin, et par conséquent la réunion du 14 septembre est annulée ».

La réunion du 14 septembre devait avoir lieu entre la paroisse et la DRAC qui, rappelons-le, avait donné son accord de principe pour cette opération (voir l’article). Il faut d’ailleurs toujours craindre que celle-ci ne poursuive ce néfaste projet, poussée par la Commission diocésaine d’art sacré dont fait partie Marie-Claude Hortefeux. Le terme « suspendre » ne signifie d’ailleurs pas « abandonner ». Si cette décision est positive, il faut espérer qu’elle débouche rapidement sur celle, définitive, de conservation du maître-autel de l’église (ill.) qui est d’ailleurs classé « immeuble », et non comme mobilier.
Cette affaire, et les autres cas mis au jour en Auvergne à cette occasion, a révélé que le vandalisme sacerdotal n’était pas révolu. Nous invitons donc à l’avenir les lecteurs de La Tribune de l’Art à nous informer des menaces sur les objets mobiliers (autels, grilles, chaires, bancs-d’œuvre etc.) dont ils pourraient avoir vent, qu’elles soient légales ou illégales et avec ou sans le consentement des DRAC.

English Version


Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.