Contenu abonnés

Le Petit Palais acquiert trois œuvres d’André Devambez

1 1 commentaire

12/3/21 - Acquisitions - Paris, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris - L’inclassable André Devambez, dont les œuvres aussi étonnantes que variées ont su séduire un cercle d’amateurs passionnés depuis plusieurs décennies, bénéficiera enfin d’une grande exposition monographique en 2022 : celle-ci se tiendra au printemps au Musée des Beaux-Arts de Rennes et gagnera ensuite le Petit Palais à l’automne. Il s’agira de la plus importante rétrospective depuis l’exposition de 1988 à Beauvais, qui saluait la donation du fonds d’atelier de l’artiste. Le musée breton avait accueilli en 2016 l’impressionnante vue de l’Exposition Universelle de 1937 (voir la brève du 21/7/16), opportunément déposée par le CNAP, tandis que le Petit Palais a récemment saisi deux occasions de renforcer la présence de l’artiste dans ses collections.

C’est d’abord une lithographie (ill. 1) aux couleurs très fraîches qui a été acquise [1] auprès d’Expertisez.com en septembre 2020 : signée par l’artiste, celle-ci constitue sans doute une carte de visite de la maison Devambez, fondée par le père d’André Devambez. Active entre 1873 et 1923, cette société spécialisée dans l’édition et la gravure fut l’une des plus réputées de Paris, notamment pour la gravure héraldique, les billets de naissance ou les ex-libris. Edouard Devambez (1844-1923) remporta de nombreux prix et récompenses et fournissait l’Elysée comme l’Hôtel de Ville pour les menus, invitations et programmes de cérémonies. Installée passage des Panoramas, la Maison Devambez comptait de nombreuses personnalités parmi ses clients et réalisait aussi des livres d’or pour différents évènements. C’est cette activité variée et cette clientèle prestigieuse que traduit cette lithographie : les spécialités de la maison sont inscrites sur différents panneaux indiquant « invitations », « menus » ou encore « armoiries » et les nombreux écus qui tapissent les murs rappellent l’importance de la gravure héraldique.


1. André…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.