Contenu abonnés

Le néoclassicisme et le XIXe siècle à l’honneur dans des galeries parisiennes

Didier Rykner
1. Edgar Degas (1834-1917)
Etude de fauteuil
Aquarelle
Galerie Talabardon & Gautier
Photo : Galerie Talabardon & Gautier
Voir l´image dans sa page

26/3/12 - Marché de l’art - Paris - Depuis 2011, l’exposition que consacre la galerie Talabardon & Gautier au XIXe siècle se déroule en mars, plutôt qu’à l’automne. A cette exception près, rien ne change dans cette tradition, ni la parution d’un beau catalogue très bien documenté, ni surtout la qualité des objets, toujours exceptionnelle.

Cette édition 2012 ne manque pas d’œuvres très importantes, d’un dessin de Boilly tout à fait charmant figurant une jeune fille portant son petit frère sur ses épaules, à une aquarelle de Degas représentant un fauteuil bleu (ill. 1), préparatoire au Portrait de la Famille Bellelli dans le tableau du Musée d’Orsay, en passant par un rare petit buste de Carpeaux en cire, d’après une sculpture de Caffieri conservée à la Comédie-Française (ill. 2). Sans oublier une peinture et une aquarelle de Géricault.
On appréciera également des paysages néoclassiques, dont une paire de pendants de Louis-Pierre Baltard, surtout connu comme architecte (notamment du Palais de Justice de Lyon) et père de Victor Baltard, mais également subtil peintre. L’une de ces toiles représente la Villa d’Este, l’autre le temple d’Esculape à la Villa Borghèse. Comme la notice très détaillée le précise, ces deux tableaux, qui datent du séjour de l’artiste à Rome au début des années 1790, ont un caractère symbolique représentant la domination de l’homme sur la nature.


2. Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875)
d’après Jean-Jacques Caffieri
Portrait de Rotrou
Cire
Galerie Talabardon & Gautier
Photo : Galerie Talabardon & Gautier
Voir l´image dans sa page
3. Jean-Joseph-Xavier Bidauld (1758-1846)
La grande cascade d’Ermenonville
Huile sur toile
Galerie Talabardon & Gautier
Photo : Galerie Talabardon & Gautier
Voir l´image dans sa page

4. Adolphe-Martial Potémont (1827-1883)
Les lettres d’Alsace-Lorraine

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.