Contenu abonnés

Le Musée Zadkine préempte une Tête de femme

1. Ossip Zadkine (1890-1967)
Tête de femme
Pierre de lave - 44,1 cm
Paris, Musée Zadkine
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

15/4/22 - Acquisition - Paris, Musée Zadkine - Conservatoire de l’œuvre du sculpteur, dont il possède la collection de référence depuis le legs fondateur de Valentine Prax - veuve de l’artiste - en 1982, le Musée Zadkine ne s’enrichit qu’avec parcimonie, en fonction des opportunités offertes par le marché de l’art. C’est ainsi que l’institution avait préempté en juin 2019 l’épée d’académicien du célèbre historien de l’art René Huyghe, réalisée en 1961 par la maison Arthus-Bertrand d’après un modèle d’Ossip Zadkine, que le conservateur considérait comme le plus grand sculpteur de son temps. L’institution de la rue d’Assas, désormais dirigée par Cécilie Champy-Vinas (voir la brève du 1/10/21), a récidivé le 31 mars dernier lors d’une vente d’art impressionniste et moderne organisée chez Christie’s à Paris (voir la brève du 24/3/22) où une superbe Tête de femme en pierre de lave tout juste adjugée 90 000 € marteau [1] fut immédiatement préemptée. Zadkine aimait pratiquer la taille directe et ses têtes sculptées dans cette technique font à la fois partie de ses pièces les plus rares et les plus recherchées.


2. Ossip Zadkine (1890-1967)
Tête de femme
Pierre de lave - 44,1 cm
Paris, Musée Zadkine
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
3. Ossip Zadkine (1890-1967)
Tête de femme
Pierre de lave - 44,1 cm
Paris, Musée Zadkine
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Si la datation exacte de cette tête reste imprécise, elle fut certainement réalisée au tout début des années 1930 puisqu’elle fut exposée à Anvers et à Bruxelles en 1933. Les têtes de femmes, toutes uniques, qu’exécutait Zadkine au tournant des années 1920-1930, sont contemporaines de son voyage en Grèce et du retour à l’antique qui en découla, particulièrement perceptible ici dans le travail des mèches…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.