Le musée de Poughkeepsie achète un tableau de Charles-François Hutin

Charles-François Hutin (1715-1776)
La Cuisinier ou Homme tenant un bassin de cuivre, vers 1760
Huile sur toile - 83 x 56 cm
Poughkeepsie, Frances Lehman Loeb Art Center
Photo : Nicolas Joly Art Conseil
Voir l´image dans sa page

19/6/18 - Acquisition - Poughkeepsie, Frances Lehman Loeb Art Center - Charles-François Hutin fut à la fois sculpteur et peintre, reconnu dans le grand genre et dans le petit. Fils du graveur François Hutin, il se forma auprès de François Lemoyne, puis séjourna à Rome entre 1737 et 1743, c’est là que Slodtz l’encouragea à manier le burin. De retour à Paris, il fut reçu à l’Académie royale en 1747 avec une sculpture de Charon, puis partit définitivement pour Dresde où il travailla à la cour du roi Auguste III de Pologne, obtenant le poste de directeur des Arts.

Là bas, il peignit surtout des compositions religieuses mais aussi une série de tableaux décrivant les petits métiers : blanchisseuse, cuisinière, marchand, Ménagère (au Louvre), Paysanne (au Prado) ou encore Vendeuse de moutarde et Villageois. Tous réalisés dans les années 1755-1765, ces tableaux ont à peu près les mêmes dimensions et la même composition, présentant une figure seule, en pied le plus souvent, parfois assise, vêtue d’un costume pittoresque de Saxe, semblant interrompue dans son travail. Sans doute faut-il y voir l’influence d’un Ter Boch ou d’un Metsu peintres de la vie quotidienne. Hutin envoya ces œuvres à Paris pour qu’elles soient exposées aux Salons de 1759 et de 1769.

C’est l’un de ces tableaux qu’à récemment acquis auprès de Nicolas Joly Art Conseil, le Frances Lehman Loeb Art Center de Vassar College à Poughkeepsie dans l’État de New York. Un homme tient une bassin de cuivre dans une cuisine.
Il se distingue légèrement des autres figures de la série par son cadrage plus rapproché et le contraste plus appuyé de l’ombre et de la lumière, qui confèrent à l’ensemble une certaine intensité dramatique.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.