Le Musée Bonnard lance une campagne pour l’acquisition d’une peinture

12/4/19 - Mécénat - Le Cannet, Musée Bonnard - Afin d’acquérir un tableau conservé dans une collection américaine (ill. 1), le Musée Bonnard a lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Commeon, entre le 4 mars et le 22 avril.


1. Pierre Bonnard (867 –1947)
Nu orange, vers 1943
Huile sur toile - 49,2 × 50,5 cm
Le Cannet, Musée Bonnard
Photo : Musée Bonnard
Voir l´image dans sa page

Le prix de l’œuvre est fixé à 528 000 euros (600 000 dollars) ; une grande partie de la somme est déjà assurée par le Fonds du patrimoine, la Région Sud, le Fonds régional d’acquisition des musées (FRAM) et la Ville du Cannet. Le musée lance une souscription afin de réunir 50 000 euros en 50 jours ; les mécènes bénéficieront comme toujours d’une réduction fiscale de 66 % pour les particuliers et de 60 % pour les entreprises.

Ce Nu orange, daté de 1910 dans le catalogue raisonné de Bonnard, fut sans doute peint plus tardivement, au Cannet, vers 1943. Le modèle n’est pas Marthe, l’épouse de l’artiste qui apparaît dans de nombreux tableaux et qui décéda en 1942, mais plus probablement Moucky Vernay, une jeune femme qui s’occupa de lui à la fin de sa vie. Les dessins préparatoires aident à décrypter cette œuvre. Le musée conserve en effet un carnet, acquis en 2016 (ill. 2), dans lequel deux études au crayon sont directement liées au tableau ; elles mettent en scène un nu féminin debout et un arbre fruitier, un oranger ou peut-être un plaqueminier, derrière un muret. Ce carnet réunit des dessins et des notes pour préparer un numéro de la revue Verve dirigée par Tériade, qui devait être consacré au peintre ; il sera publié de manière posthume en 1947.


2. Pierre Bonnard (1867-1947)
Carnet d’études pour le n° 17-18 de la revue Verve, 1943-1945
Crayon gras sur papier, 13.5 x 9 cm
Le Cannet, Musée Bonnard
Photo : Musée Bonnard
Voir l´image dans sa page

Notons que le musée consacre une exposition [1] aux agendas du maître, qu’il a tenus entre 1927 et 1946 et qui révèlent ses recherches et ses réflexions, artistiques la plupart du temps.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.