Contenu abonnés

Le maire de Saint-Tropez attaque en diffamation… puis se désiste au dernier moment

2 2 commentaires
Ancien hôpital de Saint-Tropez
État du 29/5/13
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Le 9 juillet 2013, je publiais un long article issu d’une non moins longue enquête que j’avais menée sur l’urbanisme à Saint-Tropez. Je m’étais rendu deux jours dans cette ville, j’avais interrogé les opposants à cette politique mais le maire m’avait à plusieurs reprises fait savoir qu’il ne répondrait pas à mes questions. De même, je n’avais pu avoir aucune réaction de l’Architecte des Bâtiments de France, ni de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, ni du préfet.

Le 12 septembre 2013, le conseil municipal de Saint-Tropez a voté une protection juridique pour le maire afin qu’il puisse attaquer en diffamation. Quelques semaines plus tard, un coup de téléphone d’un officier de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.