Contenu abonnés

Le Dessin sans réserve. Collections du Musée des Arts décoratifs

1 1 commentaire
Voir l´image dans sa page

Il y a des expositions que nous ne verrons pas. Et il y en a beaucoup, heureusement, que nous pourrons voir après la fin du confinement, parce qu’elle se terminent dans longtemps ou qu’elles seront prolongées. Cela est d’autant plus simple lorsque les œuvres exposées appartiennent à l’institution qui les montre comme c’est le cas du Musée des Arts décoratifs qui devait ouvrir pendant la semaine du dessin « Le Dessin sans réserve ». Nous ne l’avons pas vue - encore - mais nous la verrons. Et en attendant, nous avons pu lire son catalogue reçu juste avant que tout s’arrête. Nous ferons donc une brève pour en parler le temps venu, mais nous pouvons déjà écrire à son propos grâce à ce livre que nous recommandons à chacun d’entre vous dès qu’il pourra se le procurer.


1. Francesco Mazzola, dit Parmigianino (1503-1540)
Éudes d’un angelot, de tête d’homme, et d’hommes et de femmes nus
Plume et encre brune, gouache blanche - 16,5 x 23,1 cm
Paris, Musée des Arts décoratifs
Photo : Musée des Arts décoratifs
Voir l´image dans sa page

Le cabinet des dessins, comme Olivier Gabet l’explique dans son introduction, est un mot bien plus beau que « département des arts graphiques » qu’il qualifie à raison de « vocabulaire techno-administratif sans grand charme ». Et le cabinet des dessins du Musée des Arts décoratifs (nous n’aimons guère, pour notre part, l’acronyme MAD…) est tout simplement extraordinaire, même si pendant trop longtemps il est resté comme une belle endormie. C’est bien grâce à l’arrivée de plusieurs personnalités à la tête de ce musée, notamment Olivier Gabet, son directeur, déjà cité, mais aussi Sylvie Corréard directrice générale, et Bénédicte Gady, conservatrice en charge des collections de dessins (et maintenant des papiers peints) que cette exposition a pu voir le jour et que le cabinet des dessins semble sortir de son trop long sommeil.
Nous avions déjà ici, en 2004, signalé la parution dans…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.