Contenu abonnés

Le CMN et la crise du coronavirus : interview de Philippe Bélaval

Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux
Photo de son compte Twitter
Voir l´image dans sa page

Comment vont se dérouler les prochains événements dans les monuments du Centre des Monuments Nationaux ?

Aujourd’hui, évidemment tous les monuments sont fermés et tous les chantiers sont à l’arrêt. Nous avons décalé la saison culturelle du printemps et de l’été que nous diffuserons très prochainement dans un communiqué. Les expositions qui pourront l’être seront reportées à l’automne ou cet hiver. Par exemple, celle sur Victor Hugo qui devait être inaugurée ces jours-ci au Panthéon ouvrira normalement au mois de décembre. D’autres expositions, qui étaient déjà prêtes, pourront ouvrir dès que les monuments qui les accueillent ouvriront eux mêmes, par exemple celle des designers belges Muller Van Severen à la Villa Cavrois. Par ailleurs, celles qui étaient prévues dans les monuments ayant essentiellement une fréquentation estivale seront reportées à l’année prochaine, comme celle d’Anne et Patrick Poirier au Thoronet.
Enfin, il y a des incertitudes sur les expositions organisées dans le cadre de la saison Africa 2020 qui seront repoussées en fonction du report lié à cet événement lui-même, et pour l’emballage de l’Arc de triomphe par Christo, prévu en septembre.

Comment se passera la réouverture des monuments ?

Nous n’avons pas de visibilité sur les dates ni sur les conditions de cette réouverture, l’essentiel étant bien sûr la sécurité pour le public et nos agents. Le ministre de la Culture a dit hier au Sénat que la réouverture sera progressive et le CMN constituera évidemment un bon exemple de cette progressivité, puisque nous avons des monuments de toutes les tailles, avec des fréquentations très différentes. L’hypothèse sur laquelle nous travaillons, c’est un redémarrage sur une jauge très basse comme avant le confinement, c’est-à-dire moins de 50 personnes. Cette jauge est évidemment plus facile à appliquer dans les…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.