Contenu abonnés

Fine Arts Paris arrive au Carrousel du Louvre

Didier Rykner

Dès l’entrée dans les salles d’exposition du Carrousel du Louvre, le visiteur est séduit. Bien loin de l’ambiance foire professionnelle (au sens industriel) du Salon du Patrimoine [1], qui s’y déroule chaque année, loin de l’emphase grandiloquente de la scénographie du salon Paris-Beaux-Arts qui ne connut qu’une édition en 2015 et qui s’était pourtant tenu dans les mêmes lieux, Fine Arts Paris réussit à retrouver l’ambiance feutrée et intime qui lui réussissait si bien à la Bourse l’an passé ou chaque printemps pour le Salon du Dessin. Autre avantage, et non des moindres : le mélange peintures, sculptures et dessins fonctionne encore mieux, d’autant qu’il y en a vraiment pour tous les goûts, avec un seul critère : la qualité. Les collectionneurs peu fortunés comme les plus riches pourront satisfaire leurs envie d’acheter, et ne se privaient d’ailleurs pas dès la soirée d’inauguration mardi où beaucoup de points rouges ornaient déjà les stands. Bref, ce salon constitue l’un des plus réussis, à notre sens, qu’on ait vu récemment, et le nombre d’exposants, déjà plus important qu’en 2017, devrait encore croître, ce que permet la configuration des lieux. Les sceptiques avaient donc tort : le Carrousel du Louvre est un endroit idéal. Il suffisait qu’on nous le démontre.


1. Paul Landowski (1875-1961)
Sainte Geneviève protégeant Paris, 1928
Plâtre - 55 x 15 x 15 cm
Galerie Trebosc + Van Lelyveld
Photo : Galerie Trebosc + Van Lelyveld
Voir l´image dans sa page

Notre parcours sera donc varié, comprenant aussi bien de la peinture ancienne et du XIXe, que de nombreuses sculptures dont plusieurs des années trente. Et nous commencerons par celles-ci car le salon n’étant évidemment pas organisé de manière chronologique, il n’y a pas de raison que notre recension le soit.
C’est ainsi qu’une des plus imposantes sculptures se trouve sur le stand de Trebosc + Van Lelyveld : il s’agit d’un plâtre original de Paul Landowski pour le monument à Sainte Geneviève se trouvant à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.